La surprise Vanderlei Cordeiro, Riner sous pression et Flessel passe à l’ennemi… Bom dia França !

JO DE RIO 2016
JO 2016 – Infos, résultats, anecdotes… chaque matin pendant les Jeux olympiques (du 5 au 21 août), metronews vous fait le récap’ de ce qui s’est passé pendant la nuit à Rio. Ce samedi, au lendemain de la cérémonie d’ouverture, on revient sur cette événement planétaire en vous parlant de Vanderlei Cordeiro de Lima, puis de François Hollande. Enfin, un petit mot sur la reconversion de Laura Flessel.

 Cordeiro met le feu
Pelé sur la touche, Gustavo Kuerten fortement pressenti, le nageur César Celio ou l’ancien marathonien Vanderley Cordeiro de Lima évoqués sans trop y croire, mais c'est pourtant ce dernier qui a eu l’honneur d’allumer la vasque olympique du stade Maracana. Ultime porteur de la célèbre flamme, après que Kuerten l'ait transmise à l'ancienne basketteuse Hortencia Marcari qui l'a donné à Cordeiro (46 ans), celui qui n'avait pas pu finir en tête le marathon des JO d'Athènes en 2004 à cause d'un spectateur a donc bouclé la boucle après une cérémonie d’ouverture plutôt réussie, colorée et très festive. Brésilienne quoi.
 

 Le vœu du président 
En déplacement à Rio pour assister à la cérémonie d’ouverture, François Hollande en a profité pour visiter le Village olympique où logent les athlètes et le Club France, le lieu où les médaillés tricolores vont venir fêter leur titre ou leur podium olympique. A ses côtés pendant ce périple brésilien, le judoka Teddy Riner, porte-drapeau de la délégation bleu, blanc, rouge. Et au moment de féliciter le CNOSF pour les installations du Club France, le président de la République a imaginé le judoka revenir ici avec la médaille d’or : "Je ne veux lui mettre la pression, il en a déjà beaucoup… Mais tout le monde attend ce titre". 

 La protégée brésilienne de Flessel
Retraitée depuis les JO de Londres où elle a été porte-drapeau, Laura Flessel (44 ans) est passée de l’autre côté de l’escrime et est devenue entraîneur. Et pas de n’importe qui, puisque "La guêpe" s’occupe de Nathalie Moellhausen, une épéiste… brésilienne qui vit en France depuis 10 ans. Et lors du concours d’épée individuel qui débute samedi à 14 heures (heure française), la double championne olympique tricolore (1996) va donc devenir supportrice du Brésil, mais en partie seulement. "En fait, le scénario idéal serait que Nathalie affronte une Française en finale, confiait Flessel il y a quelques mois à metronews. Au moins, quel que soit le résultat je serais contente".

À LIRE AUSSI 
>>  Riner en garde du corps et petites blagues, Hollande était au Club France
>> Notre page spéciale JO de Rio 2016

 

Lire et commenter