Lacourt, 5e du 100m dos : "Quand j'ai voulu accélérer, ça n'a pas répondu"

Lacourt, 5e du 100m dos : "Quand j'ai voulu accélérer, ça n'a pas répondu"

Jeux Olympiques
DirectLCI
RIO - Evidemment déçu de ne pas avoir pu accrocher le podium dans la finale du 100 m dos, le Français n'était pourtant pas effondré après sa 5e place dans la nuit de lundi à mardi. Philosophe, Camille Lacourt a estimé avoir tout donné, mais en vain.

On aurait cru qu'il serait plus touché. Champion du monde de la distance l'an dernier à Kazan et meilleur temps des séries, Camille Lacourt n'est pas parvenu à monter sur le podium de cette finale très relevée du 100 m dos. Mais il faut dire que l'Américain Ryan Murphy avait mis les gaz (record olympique en 51"97). "J'ai travaillé dur ces dernières années pour être là ce soir mais ça n’a pas suffi, a simplement constaté en zone mixte celui qui en 2014 a failli raccrocher à cause d'une tumeur bénigne à la hanche. Je voulais la médaille mais je suis tombé sur plus fort, ça fait partie des Jeux".

EN SAVOIR + >> Son coup de gueule contre le dopage dans son sport

"Il n'y a pas de problème psychologique avec les Jeux, c'est juste que ça n'a pas marché"

Plutôt philosophe, le Narbonnais n'a en effet pas pu faire grand-chose, lui qui avait pour plan "de partir doucement puis d'accélérer derrière". Mais "quand j'ai voulu le faire, ça n'a pas répondu"... Quatrième lors des JO de Londres, le quadruple champion connaît donc une nouvelle déception olympique mais n'est pas apparu trop abattu après la course : " Il n'y a pas de problème psychologique avec les Jeux, c'est juste que ça n'a pas marché, a-t-il encore expliqué. Je n'ai vraiment pas de regret, j'ai tout donné, donc c'est plus facile à accepter". Lacourt aura sans doute une ultime chance d'ajouter une ligne olympique à son palmarès à l'occasion du relais 4 x 100 m quatre nages vendredi. Avant de prendre sa retraite à 31 ans, comme il l'avait annoncé avant la compétition. 

À LIRE AUSSI
>> Assiste-t-on aux pires débuts français aux JO ?
>> Notre page spéciale JO de Rio 2016

Lire et commenter