Les règles du skiathlon

Les règles du skiathlon

DirectLCI
SOTCHI 2014 – A l’occasion des Jeux Olympiques d’hiver de Sotchi, metronews vous explique les règles de ces sports mystérieux qui apparaissent avec la neige et la glace. Plus dur que le marathon, mieux que le ski de fond : le skiathlon.

Le skiathlon n’est pas à proprement parler un sport à part entière, mais une discipline du ski de fond. Ou plutôt une synthèse des disciplines du ski de fond. Il s’agit en effet de parcourir une distance (30 kms chez les hommes, 15 chez les femmes) pour moitié en style classique, pour l’autre avec la technique du pas du patineur. Il s’agit ainsi de couronner le meilleur technicien. Jusque-là, rien de bien compliqué. Reste à savoir ce que sont ces deux styles.

  • La technique classique est directement tirée de la fonction originelle du ski de fond, la mobilité sur la neige. C’est donc la technique la plus simple, celle du pas alternatif. On pousse sur ses skis, l’un après l’autre, sans sortir des traces droites.
  • Le pas du patineur, ou skating, s’apparente plus à une démarche de canard qu’à une promenade de tourisme. Inventé en 1981 par le Finlandais Pauli Silitonen, il est taillé pour la course. Le patineur pousse alternativement sur les skis, placés en V, en les laissant glisser au maximum.

Le champion sera donc celui qui maitrise le mieux les deux techniques. Et également le passage par les stands. En effet, impossible de pratiquer les deux styles avec les mêmes skis, le classique nécessitant des spatules "écaillés" empêchant le recul… et le skating. Du coup, comme au triathlon, en pleine course, les athlètes changent d’équipement. Ce n’est pas le moment de confondre avec celui du voisin…

Loin des beaux discours, des grandes théories comme disait l'autre :  le style classique et le skating expliqués en vidéos.

Plus d'articles