Natation : éjecté du 200 NL dès les séries, Yannick Agnel prend sa retraite internationale à 24 ans

JO DE RIO 2016
ÉCHEC - Yannick Agnel est venu à Rio sans trop y croire, la suite lui a donné raison. Le champion olympique du 200 m nage libre a été sèchement éliminé, dimanche, dès les séries, réalisant le 19e temps (!). Il a annoncé que cette dernière déconvenue sonnait la fin de sa carrière internationale.

Yannick Agnel, champion olympique en titre du 200 m nage libre, a été éliminée dès les séries de cette épreuve dimanche aux jeux Olympiques de Rio, alors que Benjamin Stravius s'est lui qualifié pour les demi-finales.

Un Agnel fatigué

En 1 min 47 sec 35/100, le Niçois, qui ne devait sa présence à Rio, en individuel, qu’à la décision de Jordan Pothain de ne pas s’y engager pour mieux se consacrer au 400 m, a fini loin des nageurs les plus rapides, emmenés par le Chinois Sun Yang (1:45.75). Stravius a signé le 11e temps (1:46.67), à 92/100 de Sun, pour décrocher sa place en demies (en soirée à Rio). Cette élimination prématurée clôt un passage à vide entamé il y a plus d'un an quand il avait dû renoncer aux Mondiaux 2015 suite à une pleurésie. 

Dans la foulée, il a annoncé qu'il s'agissait là de sa dernière compétition internationale. Après deux titres olympiques (sur 200 NL et 4x100 NL), deux Championnats du monde en grand bassin, il raccroche donc le bonnet de bain à 24 ans, harassé par les trois dernières années qui se sont écoulées depuis ses titres olympiques à Londres.  "Comme je savais que ça allait être ma dernière course en individuel à l'international, je me suis donné à fond, je suis triste que ça ne passe pas", a-t-il déclaré. Il devra toutefois disputer une dernière course : à Chartres à la fin du mois d'août à l'occasion de la première étape de la Coupe du monde en petit bassin, une présence exigée par la Fédération françaisevis à vis des membres de l'équipe olympique.

À LIRE AUSSI >> La natation française peut-elle faire flop à Rio ? 

Lire et commenter