Phelps termine en or, la natation règle encore ses comptes et une tuile pour le marathon aquatique… Bom dia França !

JO DE RIO 2016
COULISSES – Infos, résultats, anecdotes… chaque matin pendant les Jeux olympiques (du 5 au 21 août), metronews vous fait le récap’ de ce qui s’est passé pendant la nuit à Rio. Ce dimanche, après la septième journée de compétition, on vous parle légende, mauvaise ambiance et coup de mer...

 Un 23e titre pour la fin 
Auteur de Jeux complètement dingues, alors qu’il avait arrêté la natation en 2012 et traversé un grave épisode dépressif, Michael Phelps a retrouvé la lumière à Rio. Vainqueur de sa sixième médaille la nuit dernière sur le 4 x 100 m 4 nages (sa 5e en or et une une en argent), le nageur américain quitte donc le Brésil en étant encore un peu plus entré dans la légende du sport. Car avec 28 médailles remportées durant sa carrière, dont 23 en or (!!!), il est, et de loin, l’athlète le plus titré de l’histoire des JO. Un record sans doute pour l’éternité, puisque Phelps a disputé sa dernière course et a déjà confirmé qu’il ne sera pas présent à Tokyo dans 4 ans.

 Sympa l’ambiance...
Malgré les controverses qui ont secoué la natation française, entre les résultats décevants (seulement deux médailles d’argent) et le psychodrame autour du forfait de Yannick Agnel dans le relais du 4 x 200 m, les dirigeants de la discipline étaient jusque-là restés muets. Mais dans la nuit de samedi à dimanche, ils ont enfin parlé, lors d’une conférence de presse où l’ambiance était glaciale. Et pas pour rien, puisque Romain Barnier, entraîneur en chef des Bleus, s’est particulièrement illustré avec une violente attaque contre l’ancien nageur Alain Bernard (présent dans la salle…) qui, dans un entretien à 20 Minutes, avait souligné "l’amateurisme le plus total" au sein de Fédé : "Le dernier coup de gueule c'est pour toi, Alain. J'ai été extrêmement déçu par ta sortie médiatique (…) Je tenais à te le dire devant un parterre de tes collègues puisque, aujourd'hui, je ne considère pas qu'on fait partie de la même famille de la natation."

Faux départ pour le marathon aquatique
Comme pour les installations du site des épreuves de voile qui s’étaient effondrées à cause du vent quelques jours avant l’ouverture des Jeux, c’est au tour de la plateforme de départ flottante du marathon aquatique (10 km) de connaître le même sort. Mais, cette fois-ci, le vent n’y est pour rien, car ce sont bien les vagues qui ont eu raison de la structure située sur la plage de Copacabana. Mais pas d’inquiétude, selon les organisateurs des Jeux, l’épreuve féminine, dont le départ est prévu lundi (13 h, heure française), est maintenue. 

À LIRE AUSSI
>> VIDEO - Elaine Thompson, la femme la plus rapide du monde
>> Notre page spéciale JO de Rio 2016

Lire et commenter