PHOTOS - JO 2016 : la sélection des grands absents

JO DE RIO 2016
1/10 Le meneur des Golden State Warriors, Stephen Curry, ne dispute pas les Jeux Olympiques de Rio avec Team USA car il préfère laisser souffler son genou droit qui le gêne déjà depuis un moment et lui a fait manquer quatre matches de play-offs
2/10 Lors des sélections nationales, le Brésilien avait renoncé à s'aligner sur la finale du 100 mètres nage libre. Mal lui en a pris, puisque le champion olympique à Pekin n'a pas réussi à se qualifier sur 50 mètres. Cielo pourrait tout de même figurer parmi

AFP

3/10 A l'image de Valero Rivera, les Espagnols n'ont pas réussi à se qualifier pour Rio lors du dernier TQO à Malmö. Les vice-champions d'Europe ont laissé leur ticket à la Slovénie et la Suède.

AFP

4/10 Médaillé d'or à Pékin en 2008, de bronze à Londres en 2012, le lutteur ne se battra pas pour récupérer une troisième breloque à Rio. Le Français a expliqué au Monde ne pas avoir eu de préparation suffisante après avoir subi de nombreuses blessures.

AFP

5/10 Ils sont rares les sportifs à préférer leur train-train quotidien aux Jeux olympiques. C'est pourtant le cas de John Isner. L'Américain a choisi de s'aligner au tournoi ATP d'Atlanta, qu'il a déjà gagné à trois reprises, une semaine avant. Le tout pour g

AFP

6/10 L'équipe de France handball sera bien à Rio. Mais elle sera amputée d'un de ses membres. Xavier Barachet, qui enchaîne les blessures, a été opéré en mars du ligament croisé antérieur du genou droit. L'arrière droit du PSG espère que ses compagnons ramène

AFP

7/10 "Au moment des JO, je dois rester concentré ici (sur le circuit PGA, ndlr). J'aimerais disputer les jeux Olympiques, mais il y a le virus Zika, vous savez, et toute cette m...". L'ancien numéro 1 mondial a décidé de lui même de ne pas participer aux proc

AFP

8/10 Les Espoirs français n'ont pas réussi à se qualifier pour Rio et ne se rendront donc pas au pays du football. Grosse désillusion pour une génération dotée d'un gros potentiel.

AFP

9/10 Contrôlée positive au meldonium, la Russe a été suspendue à titre conservatoire en mars dernier. Mais malgré tout, sa Fédération espère bien qu'elle soit présente à Rio. 

AFP

10/10 La Russie, accusée de "dopage organisé", a été suspendue provisoirement, en novembre dernier, de toute compétition internationale par la Fédération internationale d'athlétisme. La présence de tous les athlètes russes est donc remise en cause.

AFP