Pourquoi la France va remplir son objectif de 15 médailles

Pourquoi la France va remplir son objectif de 15 médailles

Jeux Olympiques
DirectLCI
JEUX OLYMPIQUES – L'équipe de France comptabilise onze médailles lors des JO de Sotchi. Record égalé. Mais la délégation tricolore peut-elle réussir son objectif de quinze médailles, dont cinq d'or ? Revue d'effectif de ceux qui peuvent encore monter sur les podiums pour les Bleus.

Oui, la France peut avoir quinze médailles. S'il semblait très optimiste avant les JO, l'objectif du Comité national olympique du sport français (CNOSF) de remporter quinze médailles lors de cette olympiade russe, paraît, à quatre jours de l'extinction de la flamme, possible. D'abord parce qu'il reste des épreuves dont les Français sont favoris. Martin Fourcade et le relais masculin en biathlon ont été aux avants postes toute la saison, et le Catalan tient la forme de sa vie (samedi 15 h 30).

Sylvain Dufour est le détenteur du Globe de cristal du slalom parallèle de snowboard, malgré son raté sur le géant, il est le candidat numéro un dans sa discipline (samedi 10 h 15). Anaïs Caradeux et Marie Martinod ont remporté des médailles lors des derniers championnats du monde et X Games en half-pipe ski, il n'y a pas de raison de changer la tradition (jeudi 15 h 30).

Jason Lamy Chappuis échappera-t-il à la Bérézina ? 

Mais il y a aussi des épreuves où les champions français font figure d'outsiders, et sont bien capables de se frayer un chemin jusqu'au podium. Sur le combiné nordique, où le relais prendra le départ jeudi à 10 h 30, dernière chance pour Jason Lamy Chappuis d'échapper à la Bérézina. En biathlon, évidemment, où les femmes sont régulièrement citées comme candidates au bronze du relais (vendredi 15 h 30).

Sur le skicross féminin aussi, où Ophélie David, troisième des derniers championnats du monde, veut faire oublier son échec de Vancouver (vendredi 8 h 45). Sur le slalom masculin enfin, Jean-Baptiste Grange et Julien Lizeroux sont capables de faire rebriller leur gloire passée, alors qu'Alexis Pinturault a juré de prendre au moins une médaille d'or à Sotchi. C'est sa dernière chance (samedi 13 h 30).

Non, la France n'aura pas cinq médailles d'or. Il faut être réaliste, il va falloir que les dieux de l'Olympe intercèdent en faveur des Français pour que tous les athlètes cités précédemment ramènent les quatre médailles manquantes pour remplir l'objectif du CNOSF. Mais ils devraient être cléments.

En revanche, c'est d'un miracle, voire de plusieurs, dont auront besoin les Bleus pour remplir leur escarcelle de deux nouvelles médailles d'or. Avec un peu d'optimisme, on peut estimer que Martin Fourcade glanera son troisième morceau d'or avec ses coéquipiers du relais, et ainsi égaliser le record de Killy, mais ce sera sans doute le seul.

La France n'aura donc pas ses cinq médailles. La faute sans doute à Jason Lamy Chappuis et au ski alpin, loin du niveau escompté . Mais, restons positifs, ces Jeux sont déjà historiques pour la France. 

Lire et commenter