Rio 2016 : les bassins de plongeon et de water-polo sont verts, aidons-les à retrouver la bonne couleur

JO DE RIO 2016

COULEURS – Dans la nuit de lundi à mardi, la piscine réservée au plongeon olympique du Centre aquatique Maria Lenk a viré du bleu au verdâtre. Ce jeudi, la couleur s'est étendue au bassin situé juste à côté, celui dédié notamment au water-polo. On a demandé au directeur adjoint du centre aquatique de Châtillon-Malakoff de nous filer des tuyaux pour enrayer le phénomène.

La Fédération Internationale de Natation (FINA) et les organisateurs des Jeux de Rio ne sont pas sur la même longueur d’onde pour définir la cause du phénomène étrange qui a touché le bassin de plongeon du Centre aquatique Maria Lenk.

Le fait est que la couleur est passé du bleu au vert et que les nageurs ne sont pas franchement rassurés. D'autant plus que l'autre bassin, celui où se déroule le tournoi de water-polo, vire à son tour. Dans un communiqué, selon la Fina, ce sont "les réservoirs d'eau (qui manquaient) de certains produits chimiques utilisés dans le processus de traitement de l'eau. En conséquence, le niveau de pH de l'eau est sorti de la fourchette normale, provoquant cette décoloration".

Les seconds se justifient par la prolifération d’algues due à la chaleur et au manque de vent dans l’enceinte du centre aquatique. Les deux parties s’accordent tout de même à dire qu’il n’y a pas de risque pour la santé des athlètes.

Les deux explications seraient finalement liées

Mais alors qui détient la vérité ? Les deux, mon capitaine. Selon M. Favreau, directeur adjoint du Centre aquatique de Châtillon-Malakoff, deux causes auraient pu entraîner ce changement de couleur : "La photosynthèse (autrement dit la prolifération d’algues, ndlr) liée à la chaleur et au manque de vent, ou une mauvaise filtration de l’eau et un manque de chlore (soit un problème de nettoyage de l’eau, ndlr) qui peut être lié à un problème technique."

À LIRE AUSSI >>  Natation : la piscine a viré verte… et on sait pourquoi

Pour endiguer le problème, les solutions sont simples. Si l'électrolyse n’apparaît pas au point, "il faut rajouter beaucoup de chlore et frotter les bords pour enlever les algues". C'est chose faite et il paraît que le bassin olympique devrait récupérer sa couleur normale... Mais les techniciens du Parc Maria Lenk ont eu la main lourde. Le capitaine de l'équipe américaine de water-polo qui affrontait la France, mercredi soir a raconté qu'à la fin du premier quart d'heure, "[il] ne pouvai[t] pratiquement pas ouvrir les yeux". Et il n'est pas le seul. 

Lire et commenter