Slalom : les Bleus piégés par le slalom

Slalom : les Bleus piégés par le slalom

Jeux Olympiques
DirectLCI
JEUX OLYMPIQUES – Sur un tracé qui va faire parler, les Bleus de France sont partis à la faute. Jean-Baptiste Grange et Alexis Pinturault sont sortis, Julien Lizeroux est loin.

Ils avaient fait ce qu’on leur avait demandé. À savoir boucler la première manche, sur une neige très dégradée, dans des temps qui leur permettaient de se battre pour le podium. Alexis Pinturault et surtout Jean-Baptiste Grange étaient à moins d’une seconde de la tête de la course après le premier passage.

Pleins d’espoirs, ils se sont cassés les dents sur un slalom tracé par Ante Kostelic, le père d’Ivica et Janica. Un tracé très exigeant, voire trop exigeant, et même carrément tordu qui a expulsé les sept premiers slalomeurs avant de mettre au tapis les Ted Ligety et autres Felix Neureuther. Un tracé frustrant sur lequel il était impossible d’attaquer.

Un tracé très frustrant

Jean-Baptiste Grange n’a passé que cinq portes avant de tirer tout droit, Alexis Pinturault a, lui, carrément terminé sur le dos et dans le décor. Pour attraper l’or, il fallait être un matador du gabarit de Mario Matt, qui a gagné les deux manches grâce à deux sans fautes.

Même Ivica Kostelic, pour qui le tracé était taillé, n’a pu prendre la mesure de ce que son père a créé, terminant neuvième. Finalement, seul Julien Lizeroux, dans le camp Français, aura terminé la course, prenant une belle 15e place, alors qu’il a passé plus de 1000 jours loin des pistes. Les Français resteront bloqués à 15 médailles lors de ces jeux de Sotchi. Un score historique. 

Lire et commenter