Snowboard : Pierre Vaultier à toute allure

Snowboard : Pierre Vaultier à toute allure

Jeux Olympiques
DirectLCI
MEDAILLE - Le Français Pierre Vaultier a remporté le titre olympique de snowboardcross, mardi matin, sous la pluie et un brouillard montant. Paul-Henri De Le Rue, l'autre Tricolore de la finale, termine au pied du podium.

Et de trois médailles d'or ! Pierre Vaultier a été le meilleur sur la descente de Rosa Khutor de bout en bout, mardi matin, jusqu'à remporter le titre de champion olympique de la discipline. Il est le premier Français à remporter l'or en snowboard cross. Longtemps placé 3e, Paul-Henri De Le Rue a commis une petite faute à l'approche de l'arrivée qui lui coûte une médaille. Il termine 4e et complète une merveilleuse matinée pour le clan français.

C'est une victoire encore inespérée il y a un mois pour le clan français. Très sérieusement blessé au genou, l'Alpin de 26 ans a failli ne pas participer aux Jeux de Sotchi, jusqu'à réussir son contre-la-montre pour être présent en Russie. Bien lui en a pris puisque le snowboardeur est arrivé en pleine forme, en témoigne son parcours parfait pendant toute la matinée. Premier en 8e de finale et en demi, 2e en quart, Vaultier avait d'excellentes sensations. Sérieusement concurrencé à la vitesse par le Russe Nikolay Olyunin en finale, le Français a su jouer des coudes et de technique pour rester en tête jusqu'au bout.

Vaultier "miraculé", De Le Rue "con, mais un bon con"

"D'être outsider, et même miraculé, c'était finalement ma chance, expliquait le champion au micro de France TV. Il y avait une grosse tension en finale mais je sors en bonne position, après je me vide la tête et ça s'est bien passé. C'est incroyable ce qu'il m'arrive. Je n'ai pas de ligaments croisés, j'avais le genou énorme il y a deux mois, le timing était ultra-serré pour revenir. Mais là, c'est un miracle, je n'atterris pas."

Pour De Le Rue, la dernière descente fut quasiment idéale. Malgré un départ moyen, comme en demi-finale où il ne s'est qualifié qu'à la faveur des nombreuses chutes devant lui, le Pyrénéen originaire de Lannemezan (Hautes-Pyrénées) était bien installé à la 3e place à l'approche des derniers virages. Mais une nouvelle faute technique a permis à l'Américain Deibold de le doubler juste avant la ligne d'arrivée. Quatrième, De Le Rue manque une deuxième breloque en bronze, après celle ramenée de Turin en 2006. Mais là encore, voir l'athlète à ce niveau était utopique il y a un mois, alors qu'il avait passé 12 heures dans le coma et que son pronostic vital était engagé .

"D'accord, 4e c'est la place du con, mais aujourd'hui, c'est un bon con", souriait-il, tout heureux pour son champion de compatriote. Le troisième Français engagé, Tony Ramoin, s'est arrêté en demi-finale (5e) à cause d'une erreur technique qui lui coûte sa place dans le Top 6 olympique. D'autres snowboardeurs très attendus, comme l'Australien Pullin ou l'Italien Visintin, ont aussi été stoppés dans les manches qualificatives, émaillées de nombreuses chutes. Qui ne pouvaient pas emporter Vaultier le miraculé.

Lire et commenter