Sotchi 2014 : ce qu’il faut retenir de cette première journée

Sotchi 2014 : ce qu’il faut retenir de cette première journée

DirectLCI
JEUX OLYMPIQUES – La déception de Martin Fourcade en biathlon, les larmes de Perrine Laffont en ski de bosses, la blessure du skieur Brice Roger, l’incroyable grâce d’une poupée russe sur patin et le record de médailles olympiques égalé… Metronews revient sur une première journée déjà forte en émotions.

Pas de médaille française, mais déjà du beau spectacle et de l’émotion lors de cette première journée olympique. Seize Français étaient en lice, et on espérait au moins une breloque en biathlon, épreuve dans laquelle le leader de la coupe du monde, Martin Fourcade, était le favori des pronostics . Raté, pour cette fois du moins.

Lors des 10 km, le Français n’a fini qu’à une décevante sixième place, samedi matin, devancé de douze seconde par une légende de la discipline. A 41 ans, le Norvégien Ole Einar Bjoerndalen a remporté l’or, décrochant son 7e titre et sa 12e médaille olympiques. Un record dans l’histoire des Jeux d’hiver. Il partira donc en tête de la poursuite, lundi à 16h, épreuve dans laquelle Fourcade est également l’un des favoris.

Pas de miracle pour Perrine Laffont

Elle a tout juste 15 ans, et elle osait déjà rêver d’une médaille olympique après sa qualification surprise , jeudi, pour la finale du ski de bosses. Perrine Laffont n’a certes pas démérité, mais elle ne prend finalement "que" la 14e place de cette finale olympique. Les trémolos dans la voix et les yeux embués, elle n’a pas caché sa déception à l'arrivée, promettant, en grande championne de "gagner les prochains [jeux, en Corée du sud], ça sera une revanche". C’est tout le mal qu’on lui souhaite.

Autre déception, mais avec des conséquences plus douloureuses, celle de Brice Roger. Le skieur tricolore, qui devait s’aligner en descente, dimanche matin, s’est blessé au genou droit lors du dernier entraînement, sur une piste jugée très dangereuse par le favori américain, Bode Miller. Il sera remplacé au pied levé par son compatriote Guillermo Fayed.

Les beaux moments de la journée

Du réconfort, il faudra en chercher du côté du saut à skis, où le Français Ronan Lamy-Chappuis, le cousin de Jason, champion olympique en titre du combiné nordique , s’est qualifié pour la finale du petit tremplin, demain. Peu de chance de décrocher une médaille, mais des sensations fortes en perspective. Des sensations, on en a eu en suivant la toute première épreuve de slopestyle de l’histoire des jeux. Le but : enchaîner les figures sur un parcours mêlant les sauts immenses, ou les barres sur lesquelles le "rider" doit tenir en équilibre. A ce jeu-là, l’Américain Sage Kotsenburg a été le meilleur, devenant le premier champion olympique de la discipline.

Dans un style plus gracieux, raffiné, et moins stylé, certes, on voulait quand même citer la jeune, très jeune, Yulia Lipnitskaya. Cette poupée russe âgée de tout juste 15 et demi a conquis un public acquis à sa cause, et sans aucun doute des millions de téléspectateurs fans de patinage artistique. Elle offre à la Russie la première place provisoire de l’épreuve par équipe et devrait encore réserver quelques surprises lors des épreuves individuelles.

Lire et commenter