Sotchi 2014 : revivez la cérémonie d'ouverture des JO d'hiver

Sotchi 2014 : revivez la cérémonie d'ouverture des JO d'hiver

DirectLCI
JEUX OLYMPIQUES - Ce vendredi à 17h14 (heure de Paris) s'ouvrent à Sotchi les 22e Jeux olympiques d'hiver de l'Histoire. Metronews vous propose de suivre la cérémonie d'ouverture en direct. Avec quelques surprises ?

20h00 : Voilà , ce live est terminé ! Merci de nous avoir suivis ! On espère vous avoir fait rêver comme on l'a nous même fait devant cette impressionnante cérémonie d'ouverture, tout en démesure à l'image du prix qu'elle a coûté.

19h50 : la flamme olympique allumée
C'est la tennis woman Maria Sharapova qui arrive dans le stade avec la flamme, toute sourire, et qui transmet à la sauteuse à la perche Yelena Isinbayeva. Comme annoncé, l'ancienne championne olympique de gym et présumée maîtresse de Poutine, Alina Kabaeva, fait partie du relais. L'ancien hockeyeur russe Vladislav Tretyak et l'ex-championne de patinage artistique Irina Rodnina ont enfin allumé la flamme olympique avant qu'un magistral feu d'artifice n'illumine le ciel de Sotchi. 

19h43 : Des patineurs tout de lumière vêtue
Des dizaines de patineurs investissent la piste sur un remix de Daft Punk et symbolise les 98 épreuves présentés aux JO.

19h41 : le serment des athlètes

Un porte-parole des athlètes, puis celui des entraîneurs, prêtent serment au nom de tous les athlètes et promettent des Jeux propres et honnêtes. Croisons les doigts.

19h35 : Le drapeau olympique flotte sur le stade
Sur l'air de l'hymne olympique, le drapeau olympique et ses 5 anneaux est érigé dans le stade. Les 5 couleurs des anneaux, dessinés par le Français Pierre de Coubertin, symbolisent toutes les couleurs représentées sur tous les drapeaux du monde.

19h27 : Le lac des cygnes de Tchaikovsky

Difficile de commenter ce moment d'émotion... Musique puissante d'un immense compositeur russe, danseuses fluorescentes tournoyant, encore et encore, sur l'air monumental de Tchaikovsky, telles des méduses emportées par les flots. L'ensorcellement agit, incontestablement.

19h25 : Un message de tolérance de Thomas Bach
"Oui, Il est possible de vivre sous le même toit avec tolérance et sans discrimination quelle qu'elle soit". Le message du président du CIO envoyé aux dirigeants du monde entier, et en particulier à Poutine, est limpide. Pas de langue de bois, des idées exprimées clairement pour faire référence d'une part, aux lois russes anti-gays qui ont fait polémique ces derniers mois, et au désir de boycott de certains dirigeants : "Réglez vos problèmes mais pas sur le dos des athlètes", a-t-il encore ajouté.

19h16 : Thomas Bach, président du CIO déclare les Jeux ouverts
Le nouveau président du CIO, Thomas Bach, ancien champion olympique d'escrime, prend la parole pour lancer les 22e Jeux olympiques d'hiver de Sotchi. En anglais, en russe et en français, langue olympique officielle. "Le profond désire des russes de disposer d'une station d'hiver à eux était à la mesure de leur désir de pratiquer des sports d'hiver sur glace", dit-il dans la langue de Molière, évoquant les 7 années qu'il a fallu à la Russie pour transformer la station de Sotchi en station d'hiver pour un coût de... 36 milliards de dollars. Record olympique. Hourra du public, qui suit le discours retranscrit en russe sur grand écran.

19h08 : La flamme fait le tour de la Russie

Pendant 123 jours, elle a parcouru 65.000 km, portée par 14.000 personnes. Retour sur le chemin de la flamme olympique, du lac Baïkal au mont Caucase à 5.800 m en passant par l'espace et la station internationale, une première.

19h05 : Moscou prend forme sous nos yeux
Sur la piste, la Moscou d'aujourd'hui et ses 7 tours staliniennes prend forme. Au centre, la petite fille réapparaît, et s'envole, à nouveau. Hommage aux enfants, des voix cristallines retentissent.

19h : Le chaos, puis la reconstruction
Des lignes géométriques se dessinent sur le sol, des ouvriers entrent en action, une musique plus rock retentit, la Russie se reconstruit. En maître d'oeuvre, une figure du sport russe entre en scène, l'immense boxeur Nikolay Valuev qui, du haut de ses 2m13 et fort de ses 148 kilos, veut symboliser toute la puissance russe.

18h54 : Retour sur la révolution russe de 1917
Les heures sombres de la Russie sont évoquées tout en poésie. Une lumière rutilante, évocatrice d'un communisme en plein essor, illumine le stade. La musique se fait plus dramatique, les danseurs plus énergiques, plus graves, d'immenses constructions inquiétantes envahissent la scène. Un jeu de son et de lumière nous plonge dans l'univers soviet. 

18h46 : 120 danseurs pour Saint-Pétersbourg, 120 danseuses pour Tolstoï
L'hommage à Saint-Pétersbourg, deuxième ville du pays au nord-ouest de la Russie, et Natacha Rostova, l'héroïne de Tolstoï dans Guerre et Paix, rendu respectivement par 120 danseurs et 120 danseuses du ballet russe. Un intense moment de grâce.

18h42 : le Tsar Pierre le Grand entre en scène
Le grand Tsar Pierre le Grand fait son apparition dans le stade olympique, illustré par de superbes projections pyrotechniques.

18h37 : La petite fille parcourt l'Histoire du pays
Un spectacle onirique, haut en couleur, retrace l'Histoire du pays. On retrouve la petite fille du début déambulant au milieu de statues géantes et multicolores sur un air de musique folkloriques russes. Danseurs et autres troubadours rythment une chorégraphie flamboyante. Soudain, les statuts illustrant l'architecture russe, toute en courbe, s'élèvent dans le ciel du stade.

18h28 : The Show goes on
Un feu d'artifice monumental tiré à l'extérieur du stade lance le spectacle. Des animaux représentant des espèces en voie d'extinction défilent dans le stade. Le léopard des neiges a d'ailleurs été sauvé par les autorités russes. Il n'en reste aujourd'hui qu'une cinquantaine dans le monde.

18h26 : Sur des airs crypto-gays, les athlètes prennent place
Sur un meddley de Show must go on, de Queen, et du tube du groupe de pop russe crypto-lesbien t.A.t.U, les athlètes prennent place dans le stade. Queen ? t.A.t.U ? Un petit coup de com', Monsieur Poutine ?

18h22 : Des hourras pour la délégation russe
L'imposante délégation russe pénètre dans le stade dans une ambiance survoltée. Tout le public exulte, d'autant que les chances de médailles sont nombreuses notamment en patinage artistique, en ski de fond, en patinage de vitesse mais aussi et surtout, sport national par excellence, en hockey sur glace.

18h20 : Ca swingue pour la Jamaïque !
Malgré ses déboires en arrivant à Sotchi (pas de bagages, pas d'équipement) et ses faibles moyens, la délégation jamaïquaine, représentée par la seule équipe de bobsleigh, entre dans le stade en chantant ! "Sur toute la planète les gens n'en reviennent pas, la Jamaïque aussi maintenant à une équipe"...

18h15 : On se lève pour la France !
Pardonnez mon chauvinisme, je m'égare... Les 58 sportifs sur 116 membres de la délégation entrent dans le stade, emmené par le champion olympique en titre du combiné nordique Jason Lamy-Chappuis. De cette belle délégation, on peut espérer de nombreuses médailles, dont au moins 6 en or, l'objectif que s'est fixé le comité olympique français.

18h13 : Ovation pour l'Ukraine
L'Ukraine, le "berceau de la Russie", est ovationnée par le peuple russe. Malgré les violentes manifestations pro-européennes et anti-russes qui déchirent le pays depuis plusieurs semaines en Ukraine, l'amitié russo-ukrainienne semble solide. En apparence en tout cas. Le président contesté Ianoukovitch s'est d'ailleurs entretenu ce jour avec son homologue russe Vladimir Poutine.

18h08 : Les Etats-Unis font leur entrée dans le stade
Barack Obama est absent, pas les sportifs américains. Pas de réaction hostile du public, alors que les relations entre les deux pays sont tendues depuis l'affaire Snowden. 

18h04 : Non, le stade n'est pas vide
A l'écran, derrière les délégations, on aperçoit des gradins totalement vides... Rassurez-vous (ou pas), les 47.000 places sont bien occupées, et les derniers sièges vont vite l'être par les sportifs qui défilent. 

18h : Trois sportifs indiens défilent sous la bannière olympique
Privés de drapeau, trois Indiens défilent sous la bannière olympique. Le Comité olympique indien (COI) est en effet suspendu depuis le 5 décembre 2012 par le CIO en raison des différentes ingérences gouvernementales, de sa mauvaise gouvernance et de sa non-conformité à la charte olympique.

17h58 : D'abord le défilé, ensuite le spectacle
Une fois n'est pas coutume, le défilé des délégations s'effectuent avant le spectacle. Chose inédite, et une bonne nouvelle pour les sportifs des 88 pays qui n'ont que rarement la chance d'assister au show...

17h52 : Le Canada et Eric Gay défilent
L'imposante délégation canadienne défile. Et le commentateur de France Télévisions de signaler la présence du skieur Eric Gay, à qui il (on) espère une médaille, comme un pied de nez aux autorités russes. Vous goûterez l'allusion. Ou pas.

17h45 : Arrivée de la Georgie dans le stade
La délégation georgienne entre dans le stade, alors que la Russie et la Georgie sont toujours en conflit armé depuis l'invasion de cette petite république caucasienne par les Russes en août 2008. En plein Jeux olympiques de Pékin...

17h30 : Les délégations des 88 pays défilent dans le stade 
Comme à l'accoutumée, la Grèce est la première délégation à faire son apparition dans le stade olympique. Chaque délégation arrive par une trappe placée sous le stade. Une projection représentant le pays dont elle est originaire se dessine sur le sol à chaque fois.

17h25 : Entrée de Vladimir Poutine, l'hymne national retentit
Le président russe Vladimir Poutine et le président du Comité international olympique (CIO) Thomas Bach font leur apparition. Poignée de main échangée. L'hymne national russe retentit, entonné par un chœur de chanteurs. C'est puissant. C'est le même hymne que l'hymne soviétique, hormis les paroles qui ont été modifiées après l'éclatement de l'URSS.

17h22 : Les danseurs prennent possession de la piste
Des danseurs parés de vêtements typiquement russes entrent en scène, des chants puissants s'élèvent au-dessus du stade. Les anneaux olympiques, inventés par Pierre de Coubertin qui les a dessinés, s'ouvrent un à un. Petit couac : sauf le dernier...

17h18 : La petite fille au cerf-volant
Une petite fille apparaît au centre du stade et s'envole dans les airs accrochée à un cerf-volant. Elle s'approche de la lune, survole des paysages russes en miniature. L'immensité de la Russie transparaît au travers de cette scène.

17h14 : La cérémonie commence !
Le décompte du public, la lumière s'éteint... Une petite fille apparaît à l'écran. Le rêve commence... Au rythme de l'alphabet cyrillique, un clip retrace l'histoire de la Russie : Catherine II, Alexandre le Grand, le poète Nabokov, etc. Histoire et culture sont au programme de ce pays de 17 millions de kilomètres carré.

17h02 : Les Jeux de Sotchi verraient-il la vie en Rose ?
Le stade olympique s'illumine et se pare... de rose fushia... Après l'annonce des organisateurs de la présence du groupe russe crypto-lesbien t.A.T.u , serait-ce un nouveau pied de nez des autorités russes suite aux levers de bouclier provoqués par les lois anti-gays ? La cérémonie nous réserve, à coup sûr, encore quelques surprises...

16h55 : Les chœurs de l'armée rouge chauffent le stade
Les célèbres chœurs de l'armée rouge entonnent le non moins célébrissime tube des Daft Punk, Lucky !

16h40 : Il fait nuit à Sotchi, le stade olympique se remplit !
Plus qu'une quarantaine de minutes avant que les festivités ne débutent... Les spectateurs se pressent pour remplir les 47.000 places disponibles. L'effervescence monte dans les gradins comme à la rédaction...

Pourquoi la cérémonie commence à 17h14, précisément ?
On vous donne un indice : à Sotchi, il sera 20h14... Vous y êtes ? Non ? Encore un effort... 20:14. Les JO de Sotchi 2014 s'ouvrent donc à 20:14... Bingo !

Bonjour à tous !
Le monde a les yeux rivés sur Sotchi ce vendredi 7 février. C'est dans cette petite station balnéaire du Caucase russe, plantée sur les rives de la mer Noire, qu'à 20h14 tapante (17h14 heure de Paris) s'ouvrent les très controversés 22e Jeux olympiques d'hiver de l'Histoire , en présence du président russe Vladimir Poutine. Alors que la Russie essuie de vives critiques pour ses lois anti-gay, les organisateurs ont annoncé que le groupe électro-pop russe t.A.T.u., connu pour ses chansons et ses clips à connotation lesbienne, ouvrira la cérémonie.

Pendant 2h30, l'histoire et la culture russes seront évoquées au travers de 8 tableaux représentant 8 périodes historiques traversées par le pays. Forte de 58 athlètes sur les 116 compétiteurs  engagés sur les jeux, la délégation française sera emmenée par le champion olympique en titre du combiné nordique à Vancouver, Jason Lamy-Chapuis, désigné porte-drapeau tricolore.

Quant au sportif russe qui allumera la vasque olympique dans le stade flambant neuf de Fisht , aucune info n'a pour l'heure filtré...  Alina Kabaeva (ancienne championne olympique de gym et maîtresse supposée de Poutine), ou Alexei Yagudin, multiple champion olympique de patinage artistique, l'un des sports national en Russie, ont notamment été cités. Patientez encore un peu, on vous raconte tout ! 

Lire et commenter