Sotchi 2014 : Tina Maze de nouveau dans la course ?

Sotchi 2014 : Tina Maze de nouveau dans la course ?

DirectLCI
PORTRAIT - A l’occasion des Jeux Olympiques d’hiver de Sotchi 2014, metronews vous présente les stars de la quinzaine russe. Focus sur la Slovène Tina Maze, plus que jamais en quête de rédemption.

Du rire aux larmes, il n’y a parfois qu’un pas. Ou une pré-saison. En six mois, la skieuse Tina Maze est passée de la plus grande euphorie à la détresse totale. La saison dernière, la Slovène a survolé le classement. Vingt-quatre podiums dont onze victoires et 2 414 points. Meilleure performance de tous les temps sur la Coupe du monde, hommes et femmes confondus. Elle empoche évidemment le gros globe de cristal, ainsi que les globes du Super G et du Slalom géant. Une saison exceptionnelle qui la pousse, à l’ouverture de l'actuelle Coupe du monde, à se lancer un immense défi. Conserver ses globes et viser les médailles dans toutes les disciplines de l’Alpin lors des JO d'hiver, qui débutent vendredi. Soit pas moins de cinq médailles.

Le pari paraît fou mais, alors que les premiers flocons commencent à recouvrir les pistes, le public la croit capable de l’exploit, elle qui fait partie du cercle très fermé (elles sont six) des femmes ayant remporté une manche de Coupe du monde dans toutes les spécialités. Tandis que ses adversaires doivent choisir entre vitesse et technique et s’entrainent en conséquence, elle va courir tous les lièvres. Et personne ne semble capable de l’arrêter.

Ses adversaires ne s'y trompent pas

Et puis patatra. La saison 2013-2014 est catastrophique : les JO approchent et elle ne compte qu'une deuxième place en descente, à Val d’Isère, et deux troisièmes places, en slalom à Levi et en géant à Saint-Moritz. L’envie puis la confiance l’ont quittée. Elle doute de ses skis, de sa préparation et même de ses qualités. Au fond du trou, elle décide même de changer d’entraineur à un mois des Jeux et fait appel au Suisse Mauro Pini. Résultat : une victoire en descente à Cortina d’Ampezzo deux semaines avant l’ouverture de Sotchi 2014, sur l'une des pistes les plus exigeantes de la saison féminine.

D'ailleurs, ses adversaires ne s’y trompent pas et la replacent déjà parmi les prétendantes à l’or olympique. Sans doute pas pour faire la passe de cinq, un exploit qui passe pour être impossible à réaliser. Mais certainement pour monter au moins une fois sur la plus haute marche du podium. D’autant qu’à trente ans, c’est sans doute sa dernière chance, après ses deux médailles d’argent de Vancouver. Attention à la bête blessée.

Lire et commenter