Sotchi à tout prix

Sotchi à tout prix

DirectLCI
JEUX OLYMPIQUES - Qui sont les supporters français présents à Sotchi ? Combien ont-ils déboursé pour être au cœur de l'événement olympique ? Notre correspondant en a rencontré plusieurs. Reportage.

Sotchi n’a pas attiré la grande foule de supporters étrangers. Ceux qui ont fait le déplacement sont en majorité des mordus ou des invités. Eventeam, l’agence française distributrice exclusive de la billetterie, a vendu 5 800 billets, dont 60 % avec prestations (vol et/ou hébergement), allant de ''600 à 5 000 euros'', précise Bruno Billière, son directeur général. La plupart ont été achetés par les proches des athlètes ou par les sponsors.

D’autres se sont débrouillé seuls pour assister aux Jeux. Comme Claire Perrot et Mathieu Le Guevel, venus de Concarneau, tous deux fans de biathlon. Un voyage préparé ''depuis plus d’un an. On a pris des billets pour la poursuite et la mass-start en biathlon hommes''. Bonne pioche au vu de la forme de Martin Fourcade , qui a déjà remporté la première épreuve en attendant de disputer la suivante, aujourd’hui, en fin de matinée. ''On a choisi nos vols et réservé en ligne un logement via une agence russe.'' Solution économique, ils s’installent dans une cabine de 9 m2 à bord du Louis Olympia, un paquebot de croisière à quai dans le port d’Adler. Ils y rencontrent des touristes russes, norvégiens, suédois…

4 000 euros tout compris pour deux

''Tout compris, les dix jours nous coûtent 4 000 euros à deux, compte Mathieu qui repart pour la France en ce début de semaine. Au biathlon, la télé russe nous a interviewés et le journaliste, sympa, nous a même offert deux passes pour assister à la remise de la médaille d’or de Martin Fourcade dans le parc olympique.''

Maël Royé, 27 ans, maraîcher bio à Rosières, dans l’Ardèche, a rejoint Sotchi la veille de l’ouverture ''en avion au départ de Marseille vers Istanbul, puis un autre vol vers Krasnodar, au nord de Sotchi. Aller-retour, 250  euros.'' Là, il retrouve Ekatarina, son amie russe étudiante, qui vit chez sa mère à Krasnodar. ''On a pris le train de nuit pour Sotchi. Cinq heures de voyage inoubliables'', dit-il.

Ekatarina avait acheté sur Internet deux tickets à 75 euros pour la finale du saut à ski féminin. Le soir, ils sont à côté de la famille de Coline Mattel quand elle décroche la médaille de bronze . Maël peut agiter son drapeau tricolore. ''Je suis venu pour vivre cette ambiance, c’est super.'' Quelques heures à attendre et, à 3 heures du matin, le couple reprend le train pour Krasnodar. Retour en Ardèche pour Maël aujourd’hui. ''Ça m’aura coûté moins de 500 euros au total.'' Et du plaisir surtout. Ça n’a pas de prix

Lire et commenter