Sotchi : le bobsleigh jamaïcain privé de matériel... et d'entraînement

Sotchi : le bobsleigh jamaïcain privé de matériel... et d'entraînement

DirectLCI
GALERE - Arrivée mardi soir à Sotchi, l'équipe jamaïcaine de bobsleigh a perdu ses bagages et son équipement durant le vol entre les Etats-Unis et la Russie. Contraints de s'entraîner en empruntant des affaires aux autres pays, les "descendants" des Rasta Rockets espèrent récupérer leur matériel au plus vite.

La compétition n'a pas encore commencé qu'ils connaissent déjà des contretemps. L'équipage jamaïcain de bobsleigh à deux est arrivé sur le site olympique de Sotchi mardi soir, juste avant minuit. Sauf qu'à leur atterrissage en Russie, la délégation s'est rendue compte que leurs bagages, comme leur matériel, n'avaient pas transité avec leur avion.

''Nous n'avions rien, donc pas notre équipement non plus'', raconte à USA Today Winston Watts, le pilote de l'équipe, démuni devant le carrousel à bagages où ses valises n'apparaissaient jamais. ''Il n'y a rien que je puisse faire, je vais juste en parler au chef de mission mais je reste concentré sur la course.'' Les bagages ont en réalité été égarés entre New York et Philadelphie : alors qu'ils devaient passer par Big Apple, les Jamaïcains ont dû bifurquer vers la Pennsylvanie à cause du mauvais temps. Sans que leurs affaires suivent.

Mercredi, ils ont visualisé la piste à défaut de reconnaissance

Pour son premier entraînement, l'équipage a donc dû s'adapter. Mais, promet Watts, ils n'ont eu aucun mal à trouver de l'aide auprès des autres athlètes. ''Beaucoup de gars ont voulu nous aider'' en leur prêtant des affaires, assure-t-il, en espérant que les siennes arrivent entre mercredi soir et jeudi, jour de la séance d'entraînement sur la piste de Sanki. Ce mercredi, le duo s'est donc entraîné depuis le haut de la piste, en visualisant les virages, sans bobsleigh donc.

Pour sa première participation aux Jeux depuis 2002, le bobsleigh jamaïcain était passé par une opération de crowdfunding qui avait permis de ramasser 96 millions d'euros . ''Il n'y a aucun mot pour dire combien je suis heureux d'être à Sotchi, souriait encore Watts. Nous sommes les gens les plus reconnaissants au monde, nous gardons toujours le sourire, c'est notre devise.'' Avec ou sans bob. 

Lire et commenter