Sotchi : les temps forts de jeudi

Sotchi : les temps forts de jeudi

DirectLCI
JEUX OLYMPIQUES – Ce jeudi on ouvre avec les images impressionnantes venues du ski slopestyle, où ces messieurs enchaînent les figures toutes plus hautes et plus impressionnantes les unes que les autres. Des skieurs qui ont aussi un grand coeur puisque puisque l'un d'entre eux, Gus Kenworthy a décidé de suaver de l'euthanasie, quatre chiots. Pendant ce temps là, Martin Fourcade récolte sa deuxième breloque en or. Revivez ici cette folle journée.

Patinage artistique : Brian Joubert 7e, Florent Amodio 14e après le programme court
Après le sacre de Martin Fourcade, l'autre satisfaction de la journée est venue du patinage artistique. Après le forfait surprise du Russe Plushenko, Brian Joubert a réalisé un programme court de toute beauté. Le Poitevin de 29 ans, qui participe à Sotchi à ses derniers JO, a décroché une 7e place qui le situe à 1.14 point de la troisième place. Ce qui lui permet de rêver du podium, à la condition de réussir un programme libre de haut vol vendredi.

Le doublé de Martin Fourcade
Martin Fourcade est donc bien le meilleur chercheur d'or Français . Après l'avoir emporté sur le 10 km mardi, le Catalans s'offre une nouvelle médaille d'or en gagnant l'individuel sur 20 km devant l'Allemand Erik Lesser. Pas mal parti, Jean-Guillaume Béatric échoue à la sixième avec une seule petite faute au tir. 

Sébastien Lepape seul Français encore debout au short-Track
C'est l'hécatombe sur la piste du short-track. Les Français sont tombés les uns après les autres, alors qu'il disputait le tour qualificatif du 1 000 mètres. Maxime Chataignier et Thibaut Fauconnet, pourtant favori de l'épreuve, ont terminé dans les balustrades. Seul Sébastien Lepape passe l'obstacle, même s'il a chuté lui aussi, il a été repêché pour avoir été gêné. 

Les Bleues larguées sur le 10 km classique
Toujours pas de médailles du côté du ski de fond puisque Celia Aymonier (26e) et Aurore Jean (28e) n'ont rien pu faire, terminant à plus de deux minutes du podium. C'est la polonaise Justin Kowalczyck qui s'est imposée, devant la suédoise Charlotte Kalla et la sublime norvégienne Thérèse Johaug. 

L'ami des bêtes est un skieur
Il est américain, spécialiste du ski freestyle et s'est pris de passion pour les chiots errants qui pullulent autour des sites olympiques. Promis à l'euthanasie, Gus Kenworthy a décidé de tout faire pour en sauver quatre. Il les a adopté et fait vacciner, il va maintenant tenter de les amener dans ses bagages, direction Denver.

Le slopestyle c'est show 
Nouvelle épreuve aux JO , le slopestyle, compétition de ski freestyle où les concurrents enchainent des sauts et des figures , est extrêmement spectaculaire. A ce petit jeux là, l'Américain Joss Christensen qui a fortement impressionné et qui a remporté la médaille d'or. Les Français, moins puisque Jeremy Pancras (19e), Antoine Adelisse (27e) et Jules Bonnaire (30e) n'ont pas passé les qualifications.   
 
Kowalczyk, l'or en boitant
La fin de la malédiction. Jamais championne du monde ou olympique malgré une domination du circuit depuis plusieurs saisons, la Polonaise Justyna Kowalczyk s'est enfin parée d'or, jeudi en s'adjugeant le 10 km classique en ski de fond. Un sacre olympique à la saveur particulière quand on sait que l'athlète de 31 ans l'a conquis alors qu'elle souffre d'une micro-fracture à un pied. "J'ai pris beaucoup de médicaments mais surtout, quand je cours je ne ressens pas de douleur", a indiqué celle qui avait partagé dimanche une photo de sa radio du pied sur sa page Facebook .
 
Lire et commenter