Sotchi : les temps forts de lundi

Sotchi : les temps forts de lundi

DirectLCI
JEUX OLYMPIQUES – A Sotchi, les Bleus ont reçu le soutien de la ministre des Sports Valérie Fourneyron ce lundi matin. Cela n'a pas suffi à Thibaut Fauconnet et Sébastien Lepape en lice au short-track et au tapis dès les demi-finales.

Benjamin Cavet sorti en demi-finale des bosses
Son nom a figuré en tête du classement pendant vingt longues minutes. Mais Benjamin Cavet ne croyait sans doute pas lui-même en ses chances de médaille. Et, finalement, sa qualification pour la demi-finale de l'épreuve de ski de bosses, c'est-à-dire parmi les 12 meilleurs de la discipline, figurait déjà, pour lui, une sorte d'aboutissement. Il n'y a donc pas eu de miracle ni d'exploit pour le Français, dont les jolis sauts n'ont pas fait oublier aux juges sa tenue du corps quelque peu approximative. Quatrième juste avant que les meilleurs du monde ne s'élancent, sa note ne lui a pas permis de se hisser parmi les six qui brigueront le podium.

Les réactions au sacre de Martin Fourcade
"C’est juste super. Il y avait beaucoup d’attente. Ça faisait quatre ans que je ne pensais qu'à ça. Je suis heureux pour toute l'équipe de France olympique. On est deux sur le podium, ça lance parfaitement la quinzaine. Aux autres de jouer maintenant. Il n’y avait grand-chose qui pouvait m’arriver aujourd'hui. C’était une super course. En plus, je suis sur le podium avec mon pote d’enfance, il y a mon frère qui n’est pas loin. On va profiter mais les Jeux ne sont pas finis, j’ai envie d’en ramener d’autres (médailles). C’est magnifique. J’ai envie de partager ça avec tout le monde", lâchait, tout sourire et tout juste sacré, Martin Fourcade au micro de France Télévisions. Avant que son grand rival, le légendaire Ole Einar Bjoerndalen, finalement quatrième, ne lui rende un hommage appuyé : "Je suis très content pour Martin car c’est le meilleur biathlète de ces dernières années. Il devait remporter une médaille olympique cette année. Moi, je me suis raté au tir, alors que j’étais très rapide sur les skis. Martin était trop fort aujourd’hui. Mais la bagarre continue pour les prochaines épreuves." Des éloges aussi gratifiants qu'une breloque dorée.

Martin Fourcade offre le premier titre olympique à la France
Elle est là et elle est belle la première médaille d'or de Bleus. Elle est l'oeuvre de Martin Fourcade sur la poursuite du biathlon. Bonheur double pour les la France, Fourcade était accompagné sur le podium de son pote Jean-Guillaume Béatrix, qui décroche la médaille de bronze. Il était temps, on commençait un peu à stresser...

Les Bleus au tapis en short-track
Une nouvelle chance de médaille en moins pour l'équipe de France. Sur la piste du short-track, le Français Thibaut Fauconnet, pourtant ancien vainqueur de la Coupe du monde du 500 m n'a pu passer les demi-finales sur le 1500 mètres. A la lutte avec le chinois Tianyu Han dans un virage, le Dijonnais a été disqualifié pour une touchette trop appuyée. Il est de toute façon hors-course. Même tarif Sebastien Lepape qui a chuté dans les derniers hectomètres de la seconde demi-finale.

Valérie Fourneyron avec les Bleus
La ministre des Sports Valérie Fourneyron était toute la journée auprès des athlètes de l'équipe de France ce lundi matin. Au sein du village olympique, la ministre a notamment pu rencontrer Jason Lamy Chappuis, porte-drapeau des Bleus et son frère Ronan. Elle a aussi pu discuter avec Coline Mattel et Julia Clair qui entreront dans l'histoire mardi, en faisant partie des premières femmes à participer au saut à ski aux JO.

Patrick Montel pour le premier fail des jeux
Ce n'est pas bien de se moquer, mais Patrick Montel a déjà assuré sa place au zapping de ces JO. Alors que que le sprint de biathlon féminin touchait à sa fin dimanche soir, Anaïs Bescond était sur le podium lorsque Patrick Montel est venu l'interviewer en direct sur France 3. Mais alors qu'elle répondait aux questions du journaliste de France Télévisions, Bescond s'est fait dépasser par les concurrentes encore en piste. Le reste, c'est un Montel très gêné qui tente de consoler l'athlète, tout en ayant conscience qu'il est mal embarqué.

Lire et commenter