Sotchi : les temps forts de mardi

Sotchi : les temps forts de mardi

DirectLCI
JEUX OLYMPIQUES - Ce mardi olympique nous a offert bien des émotions, entre la médaille de bronze décrochée par Coline Mattel au saut à ski, la troisième breloque pour l'équipe de France à Sotchi, et l'invraisemblable échec de Shaun White en half-pipe.

Et de trois médailles pour la France, grâce au bronze de Coline Mattel !
Le suspense s'est entendu jusqu'au bout du bout de la première finale  olympiquede l'épreuve féminine de saut à ski de l'histoire. Mais ça valait le coup d'attendre : après avoir longtemps pensé tenir sa 2ème place provisoire, occupée depuis le premier de ses deux sauts, Coline Mattel, 18 ans, se contentera allègrement de la 3ème place finalement arrachée, après avoir craint durant quelques minutes que le podium pourrait lui échapper. La faute au deuxième saut énorme de l'Autrichienne Daniela Iraschko-Stolz, que personne n'attendait à la 2e place du classement. Pour la petite histoire, c'est l'Allemande Carina Vogt qui grimpe sur la plus haute marche du podium. Et pour la grande, il s'agit de la 3ème médaille française dans ces Jeux olympiques de Sotchi.

Half-pipe : Shaun White échoue au pied du podium !
Il avait débuté la journée comme dans un rêve . Et puis, patatras ! En finale, l'impensable s'est produit : Shaun White, superstar du snowboard, insatiable double champion olympique en titre, s'est écroulé par deux fois lors de son premier run en finale, avant de tenter le tout pour le tour dans le second... En vain. Après avoir posé les fesses sur la neige une nouvelle fois, l'Américain ne pouvait plus espérer devenir le premier sportif d'hiver a enchaîner trois médailles d'or de suite. Il échoue finalement à la place la plus cruelle, la quatrième, c'est-à-dire au pied du podium. Une déconvenue qui alimentera néanmoins sa légende.

Encore raté pour Anaïs Bescond
Pas très loin du podium dimanche, la Française Anaïs Bescond a bien cru pouvoir jouer sa chance pour la médaille lors de la poursuite femme du biathlon. Deuxième à la sortie du second tir après deux sans fautes, la Française a manqué de jus lorsqu'il a fallu creuser l'écart dans les phases de ski de fond. D'autant qu'elle commettait une faute sur chacun des deux passages suivants. Suffisant pour terminer à une difficile 12e place.  

Des qualifications compliquées pour les Bleus 
Le sprint n'a pas réussi aux Bleus ce matin. Epreuve particulière du ski de fond, qui demande résistance et cardio, le sprint a eu raison des chances françaises dès les premiers tours. En quart de finale, Renaud Jay, Cyril Gaillard, et Cyril Miranda ont vu la porte des demi-finales se refermer devant eux. Même tarif pour Aurore Jean mais lors, cette fois, des demi-finales. 

Le CIO fâché contre les brassards noirs
Quelques fois, le CIO a des réactions surprenantes . Le comité olympique n'a, en effet pas aimé que les Norvégiennes participant au skiathlon arborent un brassard noir en hommage au frère de l'une des concurrentes, décédé quelques heures plus tôt. Les membres du CIO se sont sentis obligés de rappeler que c'est interdit dans une lettre à la fédération de Norvège.

L'énorme chute de Yuki Tsubota
C'est l'image de la matinée, la Canadienne Yuki Tsubota a fait une très lourde chute lors de la finale du slopestyle en ski. Evacuée en civière, elle n'a pas vu sa compatriote Dara Howell s'imposer dans la discipline. Emmenée à l'hôpital, elle se porterait bien selon les premières indications.

Lire et commenter