Sur France 2, des gymnastes japonaises comparées à des "petits Pikachu"

JO DE RIO 2016
POLEMIQUE - L’épreuve olympique de gymnastique diffusée dimanche soir sur France 2 fait parler d’elle. En cause ? Les propos d’un consultant qui, devant les manifestations de joie des athlètes japonaises, a évoqué "des petits personnages" de "manga" et des "petits Pikachu".

La séquence aurait pu passer inaperçue. Diffusée tard dans la soirée sur France 2 dimanche 7 août, elle montre, en direct des Jeux Olympiques de Rio, le passage de l’équipe japonaise sur les poutres, pendant l’épreuve de gymnastique.

Et alors que les athlètes se prennent dans les bras, satisfaites de leur performance, voici que le consultant lâche : "C’est beau à voir cette équipe… on dirait un petit manga, il y a tous les petits personnages qui sont contents…". Puis, après une séquence au ralenti, il revient à la charge : "On se croirait dans les dessins animés. Il y a des petits Pikachu de partout…" La commentatrice qui l’accompagne, se contentant quant à elle de décrire les figures réalisées par les gymnastes et d’expliquer leur niveau de difficulté, est visiblement gênée. Et tente vainement de reprendre son collègue d’un "hé ho" réprobateur.

"Honte au commentateur"

Si la séquence vidéo - droits de retransmission obligent - a disparu des réseaux sociaux, les internautes ne se sont pas privés pour la commenter en direct. Sur Twitter, ils sont plusieurs à taxer le commentateur de "raciste".
 

A l’origine de ces remarques ? Le vice-champion olympique Thomas Bouhail, aujourd’hui consultant pour France Télévisions aux côtés de Marie-Christelle Maury. Mais si France 2 a confirmé à metronews que l’ancien athlète était bien à l’origine du commentaire, celui-ci n’a pas encore répondu à nos sollicitations. 

Reste que ce dérapage, à peine les JO 2016 ouverts, n’est pas le premier. Déjà, une plainte a été déposée par le CRAN (conseil représentatif des associations noires) auprès du CSA, en raison des propos de Daniel Bilalian lors de la cérémonie d’ouverture, révélant, selon les plaignants, un prisme "colonialiste". Egalement contacté, le CSA n’a pas encore fait savoir s’il avait été saisi d’une plainte concernant cette séquence de gymnastique.

EN SAVOIR + >> Le CSA saisi après les commentaires sur les gymnastes et les Pikachu

Lire et commenter