VIDÉO - Le coup de gueule de Lacourt contre le dopage : "Sun Yang, il pisse violet"

JO DE RIO 2016
RIO - Cinquième de la finale du 100 m dos, le Français a évidemment accepté sa défaite, avant de s'en prendre à d'autres nageurs. Certain que plusieurs d'entre eux sont dopés, Camille Lacourt n'a pas mâché ses mots.

C'est bientôt sa fin de carrière, ça se sent. Alors qu'il a annoncé qu'il prendrait sa retraite après les Jeux, Camille Lacourt va sans doute devoir faire le deuil d'une médaille olympique, après avoir laissé filer celle du 100 m dos dans la nuit de lundi à mardi et ayant peu de chance d'en accrocher une vendredi sur le 4 x 100 m quatre nages. Mais avant de tirer sa révérence, le sextuple champion s'est lâché après sa course. Pas sur ses adversaires du soir dont il a reconnu sans problème la supériorité, l'Américain Ryan Murphy ayant battu le record olympique en 51"97..., mais plutôt contre le Chinois Sun Yang, médaillé d'or un peu plus tôt sur le 200 m nage libre.

"Ils ont qu'à faire une Fédé de chargés et s’amuser entre eux"

"Je suis très triste de voir mon sport évoluer de cette façon, a déclaré le Narbonnais à quelques journalistes en zone mixte. J’ai l’impression de voir l’athlétisme avec deux-trois dopés dans chaque finale. J’espère que la FINA (la Fédération internationale de natation, ndlr) va vite réagir et arrêter ce massacre, parce que ça devient triste. Ils n’ont rien à faire dans un sport. Ils ont qu'à faire une Fédé de chargés et s’amuser entre eux. Ça me dégoûte de voir des gens qui ont triché sur les podiums : sur le 200 crawl, Sun Yang, il pisse violet..." Et vlan !

À LIRE AUSSI
>> Assiste-t-on aux pires débuts des Français aux JO ?
>> Notre page spéciale JO de Rio 2016

Lire et commenter