Adolescente de 17 ans tuée dans le Val-de-Marne : le suspect mis en examen pour "meurtre"

Adolescente de 17 ans tuée dans le Val-de-Marne : le suspect mis en examen pour "meurtre"

FAIT DIVERS - Une adolescente de 17 ans a été tuée vendredi après-midi à Ivry-sur Seine, selon des informations confirmées au service police justice de TF1/LCI. Un temps en fuite, le suspect a été interpellé dans la soirée et mis examen ce dimanche.

Une adolescente âgée de 17 ans a été tuée à coups de couteau ce vendredi après-midi, vers 16h40, à Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne), selon une information confirmée à LCI de source policière. D'après les premiers éléments, les faits se sont produits rue Jean-Perrin, dans la cité Pierre-et-Marie-Curie. Malgré l'intervention des secours, la jeune fille a succombé une demi-heure après leur arrivée.

Son agresseur présumé, âgé de 15 ans, a été arrêté en début de soirée après avoir pris la fuite. Selon les premiers éléments, il se trouvait à Massy, à une quinzaine de kilomètres d'Ivry-sur-Seine, où sa mère vivait. Il a été placé en garde à vue dans les locaux de la police judiciaire de Créteil, où il se trouvait samedi. La garde à vue a été prolongée dimanche et levée dans la soirée, préalablement à sa mise en examen pour "meurtre".

La victime avait "voulu tenter une médiation entre le jeune homme" et sa sœur, selon le maire d'Ivry-sur-Seine

Selon nos informations, l'homicide est lié à une dispute née sur Snapchat. Le ton serait monté entre le suspect et une adolescente, avec qui il conversait sur le réseau social. Il se serait alors emparé d'un couteau dans sa cuisine, avant de descendre la rejoindre dans la rue.

Le maire PCF d'Ivry-sur-Seine Philippe Bouyssou a indiqué à l'AFP que la victime avait "voulu tenter une médiation entre le jeune homme qui s'en était pris violemment à la petite sœur de l'adolescente sur les réseaux sociaux". "C'est le résultat d'une forme de harcèlement sur les réseaux sociaux", a-t-il déploré. "Je suis profondément triste et choqué que ce genre d'embrouille puisse déboucher sur un tel drame", a-t-il ajouté.

Ma sœur n'était pas une délinquante.- Cynthia, grande sœur de la victime

"Ma sœur n'était pas une délinquante, elle était juste venue régler un problème lié à ma petite sœur. Elle était venue apaiser la situation", assure auprès de l'AFP Cynthia, 33 ans, grande sœur de Marjorie, confirmant les propos du maire. Keïra et Aicha, 14 ans, deux amies de la petite soeur de Marjorie, ajoutent : le suspect "avait créé un groupe snapchat le matin même" au sujet de la petite sœur de l'adolescente. "Marjorie n'a pas apprécié qu'on parle mal de sa petite sœur. Elle est venue en bas de la tour", où vit le père du suspect, et "a frappé" le jeune homme. "Il est remonté chez lui, a pris un couteau et l'a plantée en plein cœur", décrivent ces jeunes filles d'un ton détaché.

Le suspect est quelqu'un "d'un peu excité, qui se fait beaucoup remarquer, c'est un peu la star de la cité", poursuivent-elle. Selon elles, "il avait été exclu l'année dernière du collège".

Ce drame endeuille notre ville toute entière.- Philippe Bouyssou, maire d'Ivry-sur-Seine

"Ce drame endeuille notre ville toute entière", écrit ce vendredi soir sur Twitter le maire d'Ivry-sur-Seine. "J'apporte tout mon soutien à la famille de la jeune victime. Je forme le vœu que notre ville, ses habitant.e.s, puissent l'entourer et la soutenir dans cette épreuve", a-t-il ajouté.

Lire aussi

La police judiciaire du Val-de-Marne a été chargée de l'enquête ouverte par le parquet de Créteil.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Alerte aux orages : 9 départements maintenus en vigilance orange

Régionales : Marine Le Pen dénonce un "désastre civique" et appelle ses électeurs à "déconfiner leurs idées"

Région par région, la carte de France du 1er tour

EN DIRECT - Régionales en Paca : EELV lâche Felizia et appelle à faire barrage à l'extrême droite

VIDÉO - Pluies "tropicales", grêlons, tornades : les images de la France frappée par les orages

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.