Affaire Estelle Mouzin : nouvelles fouilles dans une ancienne propriété des Fourniret

Affaire Estelle Mouzin : nouvelles fouilles dans une ancienne propriété des Fourniret

RECHERCHES - Pour la troisième fois en sept mois, le château du Sautou, propriété du couple Fourniret entre 1989 et 1991, va faire l’objet de fouilles pour retrouver le corps d’Estelle Mouzin, que Michel Fourniret a avoué avoir tuée. Si les déplacements précédents des enquêteurs n’ont rien donné, le tueur en série aurait indiqué la dernière fois des lieux à explorer.

Le corps d’Estelle Mouzin, disparue en 2003, est-il sur le point d’être enfin retrouvé ? Un peu plus d’un mois après un déplacement avec le tueur en série Michel Fourniret dans les Ardennes, les enquêteurs se rendent de nouveau sur place ce lundi 7 décembre pour tenter de retrouver le corps de la petite fille. Selon plusieurs sources proches du dossier, de nouvelles fouilles sont prévues dans le parc du château du Sautou, sur la commune de Donchéry, propriété de l'"Ogre des Ardennes" entre 1989 et 1991. 

Les recherches pourraient durer plusieurs jours. Cette fois, Michel Fourniret, 78 ans, n’accompagnera pas les enquêteurs, en raison de son hospitalisation à la suite d’un malaise dans sa cellule de la prison de Fresnes (Val-de-Marne), le 20 novembre dernier.

Toute l'info sur

Disparition d’Estelle Mouzin : 18 ans après, enfin la vérité ?

En vidéo

VIDÉO LCI PLAY - Disparition d'Estelle Mouzin, la fin d'un mystère de 18 ans ?

En juin, les enquêteurs qui tentent de faire la lumière sur la disparition de la fillette de 9 ans s’étaient déjà rendus sans résultat au château du Sautou, une bâtisse de trois étages entourée d’un bois sur une vaste propriété de 15 hectares, à quelques kilomètres de la frontière belge.

De "sérieuses avancées" en octobre

Ils y sont retournés en octobre, avec Michel Fourniret donc, après un passage par Guermantes (Seine-et-Marne), où s'était volatilisée Estelle Mouzin le 9 janvier 2003, alors qu'elle rentrait de l'école. Sabine Kheris, la juge d’instruction parisienne qui a repris les investigations depuis 2019, avait pour espoir de "déclencher des souvenirs" chez le septuagénaire à la mémoire chancelante. Ce déplacement de cinq jours n’a pas permis de retrouver le corps, mais Corinne Hermann, une avocate de la famille d'Estelle Mouzin, a toutefois salué alors de "sérieuses avancées", soulignant que la famille attendait "de pouvoir inhumer le corps d'Estelle". Selon Richard Delgenes, avocat de Monique Olivier, ex-femme du tueur, Michel Fourniret aurait indiqué certains lieux dans le parc du château à explorer.

Mis en examen pour "enlèvement et séquestration suivis de mort" dans ce dossier, Michel Fourniret a fini par avouer en mars sa responsabilité, après des révélations de son ex-épouse qui l'avait accusé d'avoir violé et tué l'enfant. "Je reconnais là un être qui n'est plus là par ma faute", avait-il déclaré à la juge.

Les corps de deux autres victimes du tueur ont déjà été retrouvés en juillet 2004 au château du Sautou, sur ses indications : celui d'Elisabeth Brichet, 12 ans, et celui de Jeanne-Marie Desramault, une étudiante de 22 ans.

Michel Fourniret purge une peine de prison à perpétuité incompressible depuis qu'il a été déclaré coupable en 2008 des meurtres de sept jeunes femmes ou adolescentes entre 1987 et 2001. Il a de nouveau été condamné en 2018 pour un assassinat crapuleux : celui de Farida Hamiche, qu’il a abattue pour récupérer le magot du "gang des postiches", butin qui lui a permis d’acheter le château du Sautou. En février 2018, "l’Ogre des Ardennes" a par ailleurs avoué avoir tué deux autres jeunes femmes dans l'Yonne : Marie-Angèle Domece, disparue en 1988 à 19 ans et dont le corps n'a jamais été retrouvé, et Joanna Parrish, 20 ans, retrouvée morte deux ans plus tard.

Lire aussi

Vendredi dernier, Monique Olivier était de nouveau entendue par la juge Sabina Kheris pour obtenir d'éventuels éléments sur le lieu où aurait pu être enterrée Estelle Mouzin.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

42 jours au lieu de 28 entre deux doses de Pfizer et de Moderna : sur quoi se base Olivier Véran ?

Le vaccin Johnson & Johnson arrive ce lundi en France : ce qu'il faut savoir

Éruption de la Soufrière à Saint-Vincent : des milliers d'évacuations dans la panique

EN DIRECT - Le pic de la 3e vague atteint ? "Nous devons encore tenir", prévient Véran

Dîners clandestins : Brice Hortefeux plaide la bonne foi, Alain Duhamel se dit "piégé"

Lire et commenter