Affaire Grégory : la justice accepte de nouvelles expertises, l'enquête relancée

Affaire Grégory : la justice accepte de nouvelles expertises, l'enquête relancée

REBONDISSEMENT - Plus de 36 ans après l'assassinat de Grégory Villemin, la justice a autorisé ce mercredi de nouvelles expertises génétiques demandées par ses parents, plus que jamais déterminés à connaître la vérité sur la mort de leur enfant en 1984.

Cela pourrait être un nouveau rebondissement dans l'affaire qui défraye la chronique depuis 1984. La justice a autorisé de nouvelle expertises ADN pour tenter d'élucider le meurtre du petit Grégory il y a plus de 35 ans. La Cour d'appel de Dijon, où le dossier est instruit depuis 1987, a rendu public mercredi la décision de la chambre d'instruction sur la requête des parents du petit Grégory, Christine et Jean-Marie Villemin, portant sur ces nouvelles expertises. Une réponse favorable dont sont très satisfaits les parents du Grégory, selon leur avocate.

"La cour d'appel a fait droit à la quasi-totalité des demandes de nouvelles recherches, notamment en matière de parentèle", a indiqué Me François Saint-Pierre, un des avocats du couple Villemin.

Toute l'info sur

L'affaire Grégory

À la recherche de "l'ADN de parentèle"

Au cœur de leur requête : la recherche d'"ADN de parentèle", qui permet de comparer une empreinte génétique avec d'autres susceptibles d'être issues de la même parenté. Une méthode employée avec succès dans quelques "cold cases" criminels, comme en 2012 dans le dossier Élodie Kulik, violée et assassinée dix ans plus tôt.

En vidéo

VIDEO LCI PLAY - Affaire Grégory relancée ? La stylométrie au coeur de l'enquête

Les Villemin avaient demandé que la recherche soit faite sur les neuf traces ADN figurant dans le dossier et transmises au Fichier national automatisé des empreintes génétiques (FNAEG). Elles avaient été prélevées sur des courriers anonymes, une seringue et les vêtements de Grégory, retrouvé mort le 16 octobre 1984 dans la Vologne, à Docelles (Vosges).

Les parents de Gregory sollicitent aussi le recours au portrait-robot génétique, qui permet à partir d'une empreinte ADN de déterminer la couleur des cheveux ou des yeux d'une personne.

Nous sommes convaincus d'avoir affaire à un crime collectif- Me Thierry Moser, avocat des Villemin

Les résultats des expertises, pas attendus avant plusieurs mois, pourraient apporter des "pièces" intéressantes au "puzzle" que constitue ce dossier, espère Me Thierry Moser, avocat historique des Villemin. "Nous sommes convaincus d'avoir affaire à un crime collectif", explique le conseil, dont un livre récent comporte une postface du père de Grégory : à 62 ans, il y dit son espoir d'aboutir "dans un avenir pas trop éloigné, à une juste solution".

"Je ne suis pas persuadé que ça soit très pertinent" dans un dossier qui relève du "naufrage", a déclaré Me Frédéric Berna, l'un des conseils de Jacqueline Jacob, qui insiste : l'ADN des Jacob n'est "nulle part". L'ADN parentèle "peut être intéressant", nuance Me Stéphane Giuranna, conseil de son époux Marcel. Le dossier contient des empreintes génétiques inconnues. "Une fois identifiées, on pourra avancer", poursuit-il, même s'il a "du mal à y croire". 

Sa certitude, partagée par plusieurs acteurs du dossier : l'affaire ne se résoudra "que par des preuves scientifiques".

Les faits divers vous intéressent ? Découvrez le podcast Chroniques Criminelles, et plongez au cœur des affaires les plus étonnantes de l’histoire judiciaire

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée !

Disparitions inquiétantes, crimes passionnels,  ou machinations diaboliques… Découvrez les secrets des faits-divers les plus marquants. Tueurs en série, amants démoniaques, tous pensaient avoir commis le crime parfait. Mais tous, sont aujourd’hui derrière les barreaux. Qui sont ces meurtriers ? Et comment les policiers sont-ils parvenus à les confondre ? La découverte de la vérité ne tient parfois qu’à un fil… Grâce aux témoignages de tous les protagonistes, des enquêteurs aux familles des victimes, Jacques Pradel vous fait revivre ces enquêtes incroyables, riches en rebondissements et en émotions…

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Épidémie "préoccupante", restrictions locales : le gouvernement change de ton

EN DIRECT - Covid-19 : près de 32.000 nouveaux cas mercredi, du jamais vu depuis novembre

Covid-19 : quels sont les départements où la situation est "très préoccupante" ?

Les patients hospitalisés pour Covid de plus en plus jeunes : comment l'expliquer ?

CARTE - Covid-19 : où en est l'épidémie dans votre département ?

Lire et commenter