Affaire Hélène Pastor : le meurtre de la milliardaire monégasque de retour devant la justice

Affaire Hélène Pastor : le meurtre de la milliardaire monégasque de retour devant la justice

PROCÈS - L'ex-gendre de la milliardaire Hélène Pastor, assassinée en 2014, ainsi que quatre autres accusés, seront jugés en appel à partir de lundi à Aix-en-Provence. Retour sur une affaire hors norme.

C'est une affaire digne des meilleurs polars qui s'invite une nouvelle fois devant la justice. La cour d'appel d'Aix-en-Provence va se pencher sur l'assassinat en 2014 de la milliardaire monégasque Hélène Pastor. Sur le banc des accusés : son ex-gendre et quatre autres personnes.

Jusqu'au 19 novembre, la cour va tenter de comprendre ce qu'il s'est passé le 6 mai 2014. Ce jour-là, Hélène Pastor, 77 ans, richissime héritière d'un empire immobilier monégasque, et son chauffeur égyptien Mohamed Darwich, 63 ans, sont gravement blessés par balles alors qu'ils sortent d'un hôpital niçois, vers 19h. Hélène Pastor venait d'y rendre visite à son fils, Gildo Pallanca Pastor, PDG de Venturi Automobiles. Deux hommes en embuscade, visage découvert, prennent la fuite à pied, selon des témoins.

"Wojcieh Janowski va plaider non coupable"

Ce crime va secouer la tranquille principauté de Monaco dont Hélène Pastor était une des plus grosses fortunes, héritière d'un empire immobilier estimé à 12 milliards d'euros. En quelques semaines, l'enquête progresse : vingt-trois personnes sont interpellées le 23 juin, dont la fille et le gendre d'Hélène Pastor, Wojciech Janowski, consul honoraire de Pologne à Monaco. La fille, Sylvia Ratkowski-Pastor, est libérée deux jours plus tard, sans aucune charge retenue contre elle. Les auteurs présumés du crime sont deux Marseillais d'origine comorienne : Al Haïr Hamadi, qui aurait fait le guet, et Samine Saïd Ahmed, accusé d'être le tireur.

Lire aussi

Wojciech Janowski a été condamné en première instance en 2018 à la perpétuité.  Aujourd'hui âgé de 72 ans, en détention provisoire depuis plus de sept ans, après deux reports du procès en appel, "il va plaider non coupable", a insisté son avocat, Me Jean-Jacques Campana, auprès de l'AFP. Objectif : "Amener les jurés à se poser des questions sur les éléments matériels du dossier, malgré (les) aveux" initiaux de son client.

"Sa crédibilité, c'est terminé"

"On attend avec intérêt le positionnement de Wojciech Janowski car avec lui il faut s'attendre à tout, on n'est pas à l'abri d'un revirement", a commenté Me Gérard Baudoux, avocat de Gildo Pallanca Pastor. "Est-ce qu'il va tout nier ? Nier à moitié ? Sa crédibilité, c'est terminé", a embrayé Me Jean-Robert Phung, avocat de Pascal Dauriac, le coach sportif que Janowski aurait chargé d'organiser les crimes. 

Car le principal accusé, décrit comme un manipulateur, n'en est plus à une volte-face près. Après avoir avoué en garde à vue, il s'était rétracté lors du premier procès, expliquant que ces aveux lui avaient été "extorqués" par les policiers. Puis ce fut le spectaculaire coup de théâtre de son avocat de l'époque, Me Eric Dupond-Moretti, en 2018 : "Wojciech Janowski est coupable d'avoir commandité l'assassinat d'Hélène Pastor. Ces mots que vous attendiez de lui sortent de ma bouche". Quelques mois plus tard, le commanditaire présumé avait attaqué Me Dupond-Moretti, aujourd'hui ministre de la Justice, pour avoir plaidé coupable contre son gré.

Lors du procès, prévu jusqu'au 19 novembre, Wojciech Janowski sera rejugé avec quatre autres protagonistes présumés. Trois ont fait appel de leurs lourdes condamnations : Samine Saïd Ahmed, accusé d'avoir tiré, et Al- Haïr Hamadi, le guetteur présumé, qui avaient été condamnés à la perpétuité ; et Pascal Dauriac, condamné à 30 ans de réclusion.  Ce dernier est le seul à avoir reconnu sa participation et reste le principal accusateur de Wojciech Janowski, qui lui aurait ordonné de faire tuer la milliardaire et d'organiser le vol de son sac pour faire croire à un crime crapuleux. Omer Lohore, un proche du guetteur, acquitté en première instance, comparaît après un appel du parquet général.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Rappel de vaccination : "Moins de cas graves, moins d'hospitalisations, quel que soit l'âge", assure Olivier Véran

Paris : une professeure du lycée Montaigne violemment agressée en plein cours par un élève

EN DIRECT - Eric Zemmour : "J'ai décidé de me présenter à l'élection présidentielle"

Joséphine Baker : quand un cercueil (presque) vide entre au Panthéon

Variant Omicron : pourquoi l'OMS appelle-t-elle à ne pas fermer les frontières ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.