Affaire Mila : 5 nouveaux suspects jugés pour "harcèlement en ligne", 10 au total

Affaire Mila : 5 nouveaux suspects jugés pour "harcèlement en ligne", 10 au total

MENACES - Depuis plus d'un an, l’adolescente Mila est ciblée pour ses prises de position critiques envers l’islam. Elle a été de nouveau menacée de mort après la publication d’une vidéo en novembre.

"Dis moi où t'habites et je vais te faire une Samuel Paty". Des messages de cet ordre, en référence à l'assassinat du professeur Samuel Paty en octobre 2020 dans les Yvelines, l'adolescente en aurait reçu plusieurs à cause d'une vidéo. Sur son compte TikTok, Mila s'en prenait directement à ses détracteurs. L'adolescente avait partagé sur Twitter des captures d'écran des menaces de mort reçues en réponse. Le parquet de Vienne (Isère), qui avait décidé d'ouvrir mi-novembre une enquête, s'était dessaisi début décembre au profit du pôle national de lutte contre la haine en ligne. 

Dans le cadre de l'enquête ouverte pour "harcèlement moral en ligne" envers la lycéenne, 5 nouvelles personnes ont été convoquées mercredi à l'issue de leur garde à vue, débutée lundi dernier. Un total de dix personnes au total seront donc jugées le 3 juin prochain devant le tribunal correctionnel de Paris pour avoir harcelé Mila après la publication d'une polémique sur l'islam.

Lire aussi

Sur les cinq nouveaux suspects - quatre hommes et une femme âgés de 18 à 35 ans - quatre d'entre eux sont poursuivis également pour "menaces de mort" et un cinquième pour "menaces de crime". Ils ont été placés sous contrôle judiciaire dans l'attente du procès. La garde à vue d'un sixième homme a été levée mardi sans poursuites à ce stade. Ils viennent s'ajouter aux cinq autres personnes, elles âgées de 18 à 29 ans, déjà interpellées le 9 février. Elles doivent également comparaître pour "harcèlement moral en ligne". Deux d'entre elles pour "menaces de mort".

Ce n'est pas la première fois que l'adolescente se retrouve au cœur d'une affaire de menaces. Depuis un an, l'adolescente est devenue une cible récurrente sur les réseaux sociaux. Mila avait déjà été contrainte de quitter son lycée de Villefontaine (Isène) après avoir publié en janvier 2020 une première vidéo devenue virale - et qui l'a fait connaître - dans laquelle elle critiquait de façon virulente l'islam. Deux personnes ont déjà été condamnées l'an dernier à des peines de prison pour des menaces de mort envers la jeune femme. D'autres sont encore mises en examen dans cette partie de l'affaire pour des menaces de mort et la diffusion de ses coordonnées.

Découvrez le parcours de la Députée Laetitia Saint-Paul dans ce podcast d'Expertes à la Une

Écoutez cet épisode et abonnez vous via votre plateforme d'écoute préférée :

- Sur APPLE PODCAST

- Sur DEEZER

- Sur SPOTIFY

« EXPERTES A LA UNE » part à la rencontre de CELLES qui ont des choses à dire.  Leur parole ne sera pas interrompue par le son d’une voix plus forte ou plus grave. Les Expertes seront à l’honneur dans ce podcast car le savoir ne doit pas se  résumer à une moitié de l’Humanité. Les invitées sont des femmes légitimes dans leurs domaines de compétence, leur voix doit être entendue. Parfois trop invisibles, je plonge dans chaque épisode au cœur de leur univers intime ou professionnel, sous la forme d’une conversation pour les mettre dans la lumière.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

Jérusalem : au moins 180 blessés dans des heurts entre Palestiniens et police israélienne

Chute (incontrôlée) d’une fusée chinoise ce week-end : où va-t-elle retomber sur Terre ?

EN DIRECT - Pour Macron, "la priorité, ce ne se sont pas les brevets mais la production de vaccins"

Féminicide à Mérignac : "Ça s'est joué à une seconde", témoigne un voisin qui a tenté de s'interposer

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.