Agression de policiers à Herblay : le second suspect mis en examen

Agression de policiers à Herblay : le second suspect mis en examen

ARRESTATION - Deux policiers avaient été blessés par balle en octobre dernier à Herblay (Val-d'Oise) après avoir été agressés par trois individus ayant subtilisé leurs armes. Le suspect interpellé mardi a été mis en examen.

L'enquête se poursuit deux mois après la violente agression de policiers à Herblay. Un homme a été interpellé mardi 1er décembre, dans la soirée, à Nanterre (Hauts-de-Seine) dans le cadre de l'attaque survenue début octobre contre deux fonctionnaires de police à Herblay (Val-d'Oise), selon une information obtenue auprès d'une source proche de l'enquête. Le suspect a été arrêté par des policiers de la Brigade de recherche et d'intervention (BRI) et du Raid. Âgé de 30 ans, il a été placé en rétention judiciaire suite au mandat d’arrêt décerné par le juge d’instruction, indique le parquet.

Mercredi soir, il a été mis en examen "des chefs de tentative de meurtre sur personnes dépositaires de l’autorité publique et détention non autorisée d’arme de catégorie B en réunion" et placé en détention provisoire, selon le procureur de la République de Pontoise.

Lire aussi

Les deux policiers touchés par balle à plusieurs reprises

Membres de la police judiciaire de Cergy-Pontoise, les deux policiers, âgés de 30 et 45 ans, avaient été "prises par surprise" alors qu'elles "se trouvaient en surveillance dans une zone industrielle d'Herblay", avait précisé à l'époque le parquet de Pontoise. Ils avaient alors été extraits de leur véhicule et attaqués par trois hommes. Après les avoir roués de coups au sol, les agresseurs avaient volé leurs armes de service et avaient ouvert le feu sur eux à plusieurs reprises, les blessant grièvement. 

Un autre homme déjà mis en examen

L'un des policiers, le plus gravement atteint, avait été blessé à l'abdomen et au niveau d'un genou tandis que l'autre avait été touché à la cuisse et à la jambe.

Six jours après cette violente agression, un homme âgé de 28 ans, qui s'était rendu de lui-même à la police de Versailles, avait été mis en examen pour "tentative de meurtre sur personnes dépositaires de l'autorité publique" et placé en détention. 

Cette attaque avait suscité l'indignation des syndicats de policiers et de nombreuses réactions, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin considérant qu'ils avaient été "massacrés" par des individus qui avaient "selon toute vraisemblance la claire intention de tuer".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Joe Biden estime que le Covid-19 fera "plus de 600.000" morts aux États-Unis

EN DIRECT - États-Unis : l'acte d'accusation contre Donald Trump transmis au Sénat lundi

Procès en destitution de Trump : l'article transmis lundi au Sénat, et après ?

Paris : un adolescent lynché sur la dalle Beaugrenelle, ses agresseurs recherchés

Joe Biden prend ses distances avec Donald Trump jusque dans la décoration du Bureau ovale

Lire et commenter