Arrêté à Orly avec 4 kg de cocaïne, un militaire se suicide en garde à vue

Le service des douanes de l'aéroport d'Orly, Paris

TRAFIC - Placé en garde à vue après avoir été arrêté à Orly avec de la cocaïne sur lui, un militaire s'est suicidé avec l'arme de service d'une policière.

Un militaire âgé de 33 ans s'est donné la mort ce mercredi 22 décembre vers midi, alors qu'il se trouvait en garde à vue à l'aéroport d'Orly pour possession de drogue, selon le parquet de Créteil. L'homme a ainsi réussi à dérober l'arme de service d'une policière, officiant au service des douanes, venue lui apporter son repas en cellule, a précisé le parquet à l'AFP, confirmant les informations du Parisien. "Elle s'est débattue mais l'homme a tout de même réussi à lui prendre l'arme", indique une source policière au quotidien. Le militaire a été pris en charge par les secours mais, dans un état très critique, n'a pas survécu à ses blessures. 

4 kg de cocaïne en sa possession

L'homme, qui appartenait au 9e régiment d'infanterie de marine de Guyane, avait été interpellé lundi à sa descente d'avion alors qu'il arrivait du département d'Outre-mer. Pris avec 4 kg de cocaïne sur lui, il avait été placé en garde à vue et attendait son jugement au tribunal de Créteil. L'Inspection générale de la police nationale (IGPN) a été saisie par le parquet pour déterminer les circonstances exactes du drame.

En 2018, 1.349 passeurs de cocaïne ont été interpellés en Guyane ou en provenance de Guyane, soit plus du double qu'en 2017, selon les autorités. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Vaccin Janssen : un lien avec de très rares cas de caillots sanguins, la balance bénéfice/risque "reste positive"

Pavard, Özil, Klopp... les acteurs du foot vent debout contre la Super Ligue

Olivier Véran favorable à une levée progressive des mesures par territoire

80 gérantes de magasins de lingerie envoient une culotte à Jean Castex

Vers un déconfinement territorialisé en mai ?

Lire et commenter