Bayonne : un policier ouvre le feu après un refus d'obtempérer, la conductrice décède

Une femme est morte la nuit dernière lors d'un contrôle routier. Les faits se sont déroulés vers une heure du matin à Bayonne. La conductrice avait auparavant percuté une voiture de police et blessé l'un des fonctionnaires présents

FAIT DIVERS - Une femme est morte dans la nuit de dimanche à lundi après un contrôle routier qui a mal tourné à Bayonne (Pyrénées-Atlantiques). Le fonctionnaire qui l'a mortellement blessée par balles a été placé en garde à vue.

Il était une heure du matin environ quand le drame a eu lieu. Dans la nuit de dimanche à lundi à Bayonne (Pyrénées-Atlantiques), une jeune femme a perdu la vie après un contrôle routier qui a mal tourné.  "Un équipage de police de la Sécurité Publique de Bayonne remarquait la présence d’un véhicule arrêté sur les voies de circulation. La conductrice, seule à bord du véhicule, apercevait l’équipage de police et démarrait soudainement en se dirigeant vers le centre de Bayonne. Le chauffeur du véhicule de police faisait alors usage des avertisseurs sonores et lumineux et tentait de procéder au contrôle du véhicule dont la conductrice aurait adopté une conduite dangereuse. L’équipage de police parvenait néanmoins à doubler le véhicule en fuite, puis à le stopper en ralentissant progressivement sa vitesse, et en se positionnant de travers sur la chaussée, sommant alors la conductrice de couper le contact", a relaté ce lundi le procureur de la République de Bayonne Jérôme Bourrier dans un communiqué.

"Deux fonctionnaires sortaient aussitôt du véhicule de police, l’un se positionnant devant le véhicule arrêté, et l’autre se portant au niveau de la portière conductrice, a détaillé le magistrat. Cette dernière les aurait alors insultés avant de démarrer brutalement en percutant le véhicule de police afin de forcer le passage. Selon les premiers témoignages recueillis et les constatations initiales, elle aurait empiété sur le terre-plein herbeux en direction du policier placé devant, le percutant au niveau du genou droit. Le fonctionnaire de police initialement placé à hauteur de portière aurait alors fait usage de

son arme de service". 

Les policiers lui auraient immédiatement prodigué les premiers secours. En dépit de sa prise en charge rapide par le service du SAMU, la jeune femme née en 1983 est décédée au Centre Hospitalier de la Côte Basque vers 3 heures du matin.

Le fonctionnaire qui a tiré a été placé en garde à vue.

Lire aussi

Un policier blessé au genou

Une source policière précise à LCI que ses collègues auraient "repéré cette voiture qui zigzaguait sur la route" et "auraient tenté de la contrôler".  "La conductrice aurait alors accéléré mais les fonctionnaires ont réussi à l’intercepter. Ils ont pied à terre et se se sont ensuite dirigés vers la portière conducteur pour contrôler les papiers. C’est alors que la conductrice aurait redémarré et percuté un policier qui sera blessé au genou. Un de ses collègues a alors fait usage de son arme de service et a tiré à trois reprises", continue cette source.

Le procureur de la République de Bayonne s'est rendu sur les lieux et a ordonné l’ouverture de deux enquêtes distinctes. La première des chefs de "refus d’obtempérer" et "tentative d’homicide sur personne dépositaire de l’autorité publique". Celle-ci a été confiée au service de la police judiciaire de Bayonne. L’autre, ouverte du "chef d’homicide volontaire par personne dépositaire de l’autorité publique", fait l’objet d’une cosaisine de l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) et du service de la police judiciaire de Bayonne.  "Cette seconde enquête a pour objet de vérifier les conditions d'usage des armes, et leur conformité avec les règles qui s'imposent aux fonctionnaires de police, en termes de nécessité et de proportionnalité, dans les conditions fixées par le code de la sécurité intérieure", précise le parquet de Bayonne dans un communiqué.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Couvre-feu à 18h : 5.900 verbalisations pour 40.000 contrôles

À quoi ressemblent les dernières heures de Donald Trump à la Maison-Blanche ?

Dérogations au couvre-feu national : qui est autorisé à circuler après 18h ?

Départ de Donald Trump : nos images de la Maison-Blanche désertée

Couvre-feu à 18h : commerces et enseignes s'adaptent en ouvrant leurs portes plus tôt

Lire et commenter