Bombe de la Seconde Guerre mondiale : un quartier bouclé et 4.500 habitants évacués à Lyon

Bombe de la Seconde Guerre mondiale : un quartier bouclé et 4.500 habitants évacués à Lyon

ÉVACUATION - Une partie du 9e arrondissement de Lyon a été bouclée toute la matinée de dimanche 7 mars pour assurer le désamorçage d'une bombe de la Seconde Guerre mondiale, mise au jour lors de travaux. 4.500 personnes ont dû être placées en lieu sûr.

Pas de grasse matinée ce dimanche pour les habitants du quartier de Vaise à Lyon. Quelque 4.500 personnes ont dû être évacuées pour permettre le désamorçage d'un obus de 230 kilos datant de la Seconde Guerre mondiale. L'engin, constitué de 150 kilos de charge explosive, avait été trouvé dans le 9e arrondissement sur le chantier d'une future résidence étudiante, a indiqué la préfecture. 

Dès 7 h 30, un périmètre de sécurité a été installé pour assurer la sécurité des habitants. Tous les commerces sont également restés fermés, ainsi que le marché dominical. Plusieurs lignes de bus et de métro ont par ailleurs été impactées par l'intervention des démineurs jusqu'à la mi-journée. En parallèle, la gare SNCF Lyon-Vaise a été fermée aux voyageurs le temps de l'opération au même titre que la circulation ferroviaire, selon la préfecture.

Le secteur bouclé durant 4 heures

L'opération commencée à 8 h 30 s'est terminée à 12 h 30 par le désamorçage de la bombe qui va maintenant être transportée en lieu sûr pour être détruite. Selon Le Progrès, elle va voyager dans un camion jusque dans l’Est de la France où elle sera enterrée dans un terrain prévu à cet effet situé à côté de Colmar, puis explosée.

Lire aussi

Cinq lieux temporaires d'accueil, tenus par la Croix-Rouge, avaient été mis à disposition pour les habitants évacués, qui sont désormais tous rentrés chez eux. Le préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes a remercié l'ensemble des acteurs, police et Sécurité civile notamment, qui ont permis la bonne tenue de cette opération.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

42 jours au lieu de 28 entre deux doses de Pfizer et de Moderna : sur quoi se base Olivier Véran ?

Le vaccin Johnson & Johnson arrive ce lundi en France : ce qu'il faut savoir

Éruption de la Soufrière à Saint-Vincent : des milliers d'évacuations dans la panique

EN DIRECT - Le pic de la 3e vague atteint ? "Nous devons encore tenir", prévient Véran

Dîners clandestins : Brice Hortefeux plaide la bonne foi, Alain Duhamel se dit "piégé"

Lire et commenter