Bordeaux : cinq personnes interpellées après la mort d'un adolescent lors d'une fusillade ce week-end

Samedi 2 janvier, à Bordeaux, un adolescent de 16 ans a été tué et quatre autres ont été blessés dans une fusillade. Depuis, cinq personnes ont été mises en garde à vue. Que s'est-il vraiment passé ?

JUSTICE - Cinq majeurs ont été interpellés et placés en garde à vue dans le cadre de l'enquête ouverte après la mort d'un jeune homme samedi dans la commune de Gironde.

Moins de 48 heures après la fusillade qui a eu lieu le 2 janvier dans le quartier des Aubiers à Bordeaux (Gironde), et ayant entraîné le décès d'un mineur de 16 ans et les blessures de 4 autres personnes, le parquet annonce ce lundi que cinq personnes ont été interpellées. 

"Cinq personnes majeures pour être nées entre 1999 et 2002 ont été placées en garde à vue des chefs de meurtre en bande organisée et tentatives de meurtre en bande organisée entre dimanche soir 22H00 et lundi matin 6h10", annonce le procureur de la République Frédérique Proterie dans un communiqué.

Lire aussi

La magistrate précise que "les enquêteurs de la Direction Zonale de la Police Judiciaire Sud-Ouest procèdent aux investigations nécessaires à la manifestation de la vérité, laquelle progresse d'heure en heure". Elle ajoute que "l'appel diffusé hier par voie de presse a permis que de nombreux témoins se manifestent" puis indique qu'il "convient désormais d'entendre ceux-ci outre les victimes qui, pour certaines d'entre elles, sont toujours hospitalisées".

Autopsie et examens

Des examens techniques de police scientifique sont toujours en cours. Les résultats de l'autopsie de la jeune victime seront connus mardi. "Constatant la diffusion sur les réseaux sociaux de nombreuses informations non vérifiées, le Parquet de Bordeaux rappelle qu'il est essentiel que cette enquête, aujourd'hui conduite avec toute la diligence nécessaire, puisse se poursuivre dans les meilleures conditions afin que tous les auteurs de ces crimes puissent être identifiés aux fins de mises en examen et de jugement", rappelle le procureur de la république dans son communiqué. 

Samedi 2 janvier, vers 22H50, un groupe de jeunes qui se trouvait sur une placette au cœur des Aubiers, une cité d'environ 3.500 habitants du nord de Bordeaux, a été la cible de tirs en rafale à l'arme automatique depuis un véhicule passant à leur hauteur, a indiqué le parquet dans un communiqué. Après sécurisation de la zone par la police, les pompiers ont secouru un adolescent de 16 ans grièvement blessé, qui est décédé peu après au CHU de Bordeaux. Trois adolescents de 13 à 16 ans et un homme de 35 ans, également blessés, sont parvenus à s'enfuir en pénétrant dans un immeuble. Les adolescents ont été hospitalisés au CHU, l'un d'eux atteint d'une balle sous le cœur, mais dont les jours ne seraient pas en danger, un autre touché au biceps et à l'omoplate, un troisième au genou. L'homme de 35 ans, blessé au mollet, s'est présenté plus tard à une clinique.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : un premier cas du variant Omicron détecté aux États-Unis

Présidentielle 2022 : les équipes d'Eric Zemmour partent à la chasse aux parrainages

EN DIRECT - Présidentielle : "Eric Zemmour a créé sa campagne sur des propos chocs et il se plaint aujourd'hui"

Covid-19 : Doctolib saturé, comment réserver sa dose de rappel malgré tout ?

Variant Omicron : le PDG de Moderna juge prématuré de se prononcer sur l'efficacité de la 3e dose

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.