Une jeune fille de 17 ans tuée par balle près de Marseille, "victime collatérale" selon la police

Une jeune fille de 17 ans tuée par balle près de Marseille, "victime collatérale" selon la police

FLAMBÉE DE VIOLENCE - L'adolescente est la "victime collatérale" d'une fusillade, a indiqué la police, vendredi, alors que les morts par armes à feu se multiplient à Marseille, ces derniers jours.

Le bilan humain de la violence à Marseille et ses environs continue de grimper. Une jeune fille de 17 ans a été tuée par balle près de la cité phocéenne, dans la nuit de jeudi 8 à vendredi 9 juillet. Elle est la "victime collatérale" d'une fusillade et se trouvait dans une voiture criblée par des tirs au fusil d'assaut et au fusil à canon scié, a-t-on appris de source policière.

"C'est une victime collatérale, elle était à l'arrière du véhicule et n'est pas connue des services de police", a expliqué cette source, confirmant une information de La Provence. La voiture, qui se trouvait à Septèmes-les-Vallons, était conduite par une femme, indemne, tandis que le passager avant, âgé de 21 ans, était blessé à l'épaule. Les jours de cet individu ne sont pas en danger, précise la même source. 

Lire aussi

D'après le parquet de Marseille, qui s'est saisi des faits, "peu avant minuit, les services de secours étaient requis dans la nuit pour porter assistance à trois personnes victimes de tirs d’armes à feu alors qu’elles se trouvaient stationnées dans un véhicule."

Selon les informations de TF1/LCI, le passager qui se trouvait à l'avant du véhicule et a été blessé à l'épaule est née en 1999, et est connu des services de police pour des faits de violences et de stupéfiants. La conductrice, de son côté, est née en 1998. Les auteurs, qui se sont notamment servis de kalachnikov, sont toujours en fuite, alors que la police judiciaire de Marseille a été saisie.

La conductrice "indemne, mais très choquée"

Le parquet ajoute que la conductrice, au moment de l'intervention des secours, était "indemne, mais très choquée". Le communiqué précise que le jeune homme passager avant était "grièvement blessé" et que la jeune fille de 17 ans qui se trouvait à l'arrière du véhicule était alors "très grièvement blessée" et qu'elle est "décédée lors de son transfert à l’hôpital."

"Les services de la DTPJ (la Direction territoriale de la Police judiciaire) de Marseille étaient saisis des faits, les premiers éléments recueillis font état de deux hommes cagoulés tirant sur le véhicule avec deux armes longues", ajoute le parquet.

Deux autres victimes collatérales en octobre dernier

Avant ce nouveau drame, la ville connaissant déjà une flambée de violence. Un homme avait ainsi été tué dans la nuit de mardi à mercredi. La jeune fille tuée par balle dans la nuit de jeudi à vendredi est donc la sixième victime par arme à feu dans la région marseillaise en deux semaines, et la quatorzième enregistrée dans les cités marseillaises depuis le début de l'année, dont six dans des règlements de comptes.

En octobre 2020, deux jeunes filles de 17 et 19 ans qui se trouvaient à l'arrière d'un véhicule, près d'un point de revente de stupéfiants dans le quartier de la Belle de Mai, à Marseille avait été atteintes par des tirs au cours d'une fusillade, elles aussi victimes collatérales. L'une des deux, la plus âgée, était finalement décédée de ses blessures.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Alec Baldwin tire et tue un membre de l'équipe sur un tournage : des photos de l'acteur juste après l'accident mortel publiées

Meurtre de Gabby Petito : les restes humains retrouvés en Floride correspondent au petit ami Brian Laundrie

EXCLUSIF - Affaire Maëlys : des invités du mariage où Nordahl Lelandais a enlevé la fillette témoignent

EN DIRECT - Covid-19 : le nombre de classes fermées remonte légèrement

"Indemnité inflation" : à qui va-t-elle s'adresser, quel montant et quand sera-t-elle versée ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.