Château de Versailles : en prison après le vol de voiturettes des jardiniers

Château de Versailles : en prison après le vol de voiturettes des jardiniers

VOLEURS EN SÉRIE – Deux hommes de 20 et 22 ans ont été écroués cette semaine après avoir commis huit cambriolages dans les Yvelines, dont l’un d’entre eux s’était déroulé dans le parc du château de Versailles…

Des cambrioleurs… en herbe ! Les policiers de la sûreté urbaine de Versailles ont remonté la trace de deux cambrioleurs dont la principale qualité n’a pas été la discrétion. Dans la nuit du 18 au 19 février, ce duo s’est introduit dans le parc du Château de Versailles en fractionnant le cadenas d’une porte, avant de se promener dans diverses dépendances et d’en sortir au volant de deux petites voiturettes des jardiniers. Des sortes de quads appelés "buggy" dans le jargon de l’aménagement paysager.

Les deux comparses ont par ailleurs volé des boissons dans un distributeur de canettes ainsi que la caisse, d’un montant de plusieurs dizaines d’euros. Pensant prendre la fuite à bord de leurs embarcations, ce n’était pas sans compter la boue dans les traverses du parc. L’un d’entre eux s’est embourbé dans une des allées et a dû abandonner le véhicule sur place. 

L’autre voiturette a été retrouvée sur la commune de Saint-Cyr-l'École, coincée sur une voie en travaux du tramway, a précisé à LCI une source policière.

Une canette avec de l'ADN dessus

C’est une boisson abandonnée par les voleurs qui va permettre aux policiers de remonter leur piste, grâce à l’ADN laissé par l'un deux sur l’opercule en aluminium. Les enquêteurs du groupe de lutte contre les cambriolages vont ainsi déterminer que le duo est à l’origine de sept autres cambriolages, à Maurepas et à La Verrière, dans un centre de formation des apprentis, un gymnase ou encore dans les locaux d’une société. 

Des dizaines d’ordinateurs, des téléphones portables, des imprimantes, du matériel hi-fi et électroménager ont ainsi été dérobés. Une partie du butin a été retrouvée en perquisition, l’autre a été écoulée chez des revendeurs franciliens. Un des deux suspects était étudiant en cinéma avant d’être renvoyé pour un cambriolage commis à l’intérieur des locaux de son école.

Le tribunal n’a, quant à lui, pas fait dans la fiction : il a condamné les deux voleurs à deux ans de prison, dont un an ferme avec incarcération immédiate. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

42 jours au lieu de 28 entre deux doses de Pfizer et de Moderna : sur quoi se base Olivier Véran ?

Le vaccin Johnson & Johnson arrive ce lundi en France : ce qu'il faut savoir

SEPT À HUIT - La résurrection de Priscille, première femme bionique de France

EN DIRECT - Covid-19 : 30.671 personnes hospitalisées, dont 5838 en réanimation

Pourra-t-on se déplacer normalement cet été ?

Lire et commenter