Covid-19 : après des menaces, le patron des hôpitaux marseillais porte plainte

Menacés de mort, des médecins appellent à l'aide

SOIGNANTS - Le nouveau directeur de l'AP-HM François Crémieux est la cible d'attaques des opposants au pass sanitaire et aux vaccins contre le Covid-19. Des graffitis le menaçant avaient été découverts il y a quelques jours.

Des menaces telles que "Crémieux, Marseille aura ta peau" avaient été taggués le week-end dernier au pied d'un immeuble de la citée phocéenne où habiterait un homonyme. François Crémieux, le directeur général de l'Assistance publique - hôpitaux de Marseille (AP-HM), a annoncé mardi 7 septembre qu'il avait porté plainte contre les auteurs de ces graffitis. 

"Plainte déposée pour "injures publiques envers chargé de service public", "menace de crime ou délit contre les personnes ou les biens à l’encontre d’un chargé de mission service public", a annoncé le chef des hôpitaux marseillais sur Twitter. Mardi soir, le directeur de l'agence régionale de santé (ARS) de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, Philippe de Mester, a lui-aussi condamné ces inscriptions, apportant, dans un communiqué, son soutien aux soignants confrontés à la montée de la violence des opposants au vaccin et au pass sanitaire. 

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

Depuis sa nomination à la tête des hôpitaux marseillais en juin dernier, François Crémieux est la cible de critiques, notamment de la part des partisans du controversé professeur Didier Raoult, directeur de l'institut hospitalo-universitaire en maladies infectieuses (IHU) de Marseille, où est hébergé le pôle infectiologie de l'AP-HM.  

Le professeur étant officiellement à la retraite depuis le 31 août, la direction de l'institution avait annoncé son intention de lui trouver un successeur. Didier Raoul avait alors déclaré que François Crémieux avait été placé à la tête de l'AP-HM "pour faire le ménage (...) C'est le grand copain de (Martin) Hirsch (directeur de l'AP-HP), et comme j'ai dit ce que je pensais de la gestion de Paris, qui a été absolument épouvantable, il m'en veut beaucoup".

Lire aussi

Opposant de l'obligation vaccinale, ce dernier est en conflit ouvert avec l'institution, qui ne souhaite pas sa prolongation après les nombreuses controverses qui ont entouré sa personne depuis le début de la pandémie. "L'IHU (dirigé par Didier Raoult, ndlr) porte peut-être une certaine responsabilité sur le fait que dans les quartiers Nord, on ait une couverture vaccinale assez misérable, proche de 30%", jugeait fin août le professeur Jean-Luc Jouve, président de la commission médicale de l'AP-HM.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Exposition d'une photo d'Emmanuel Macron en maillot de bain : le couple présidentiel porte plainte

Pourquoi SOS Médecins entame une grève de 24 heures dès lundi matin

Covid-19 : les tests deviendront payants le 15 octobre seulement pour les non-vaccinés, annonce Jean Castex

Pneus hiver ou chaînes obligatoires : voici la carte des départements concernés

Elections en Allemagne : les sociaux-démocrates en tête, incertitudes sur la succession d'Angela Merkel

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.