Deux mineurs mis en examen pour l'agression homophobe du Cap Corse

Deux mineurs mis en examen pour l'agression homophobe du Cap Corse

JUSTICE - Deux mineurs de moins de 16 ans ont été mis en examen dans l'enquête sur l'agression homophobe qui a eu lieu à la mi-juillet à Rogliano (Haute-Corse).

L'enquête avance autour de l'agression homophobe vécue par un couple à la mi-juillet à Rogliano, en Haute-Corse.  Deux mineurs, originaires du Cap Corse, ont été mis en examen par le juge des enfants, a appris l'AFP, mercredi, auprès du parquet de Bastia : le premier pour "injures publiques à caractère homophobe" et le second pour "violences aggravées et injures publiques à caractère homophobe".

Mais, le premier mineur "nie les faits", a indiqué son avocate, Me Anna-Livia Guerrini, à l'AFP. Elle a également estimé que "dans ce dossier, la médiatisation anticipée est un moyen de pression qu'il faut éviter". Dans le cadre de l'enquête, deux autres personnes majeures avaient été interrogées en garde à vue, mais ont été relâchées sans qu'aucune charge ne soit retenue contre elles.

Le couple a subi des violences physiques et morales

Ce dossier a pour objet des violences commises dans la nuit du 14 au 15 juillet. L'enquête avait été ouverte pour "violences volontaires avec interruption totale de travail inférieure ou égale à 8 jours en réunion et à raison de l'orientation sexuelle des victimes"

Lire aussi

Le procureur de la République à Bastia, Arnaud Viornery, a précisé que le couple d'hommes avait subi des insultes homophobes puis des violences "à coups de pieds et poings de la part de plusieurs individus".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Une voiture percute une terrasse de bar à Paris : un mort, six blessés 

Ce que l'on sait de la mort de Maxime Beltra, décédé à 22 ans après une injection du vaccin Pfizer-BioNTech

Quatrième vague : jeunes, non-vaccinés, femmes enceintes... Quel est le profil des patients hospitalisés ?

EN DIRECT - JO de Tokyo : "Il n'y a aucun regret. Il y a cette médaille, c'est ce que je retiens", affirme Riner

Le ministre Alain Griset est convoqué au tribunal pour omission de déclaration de patrimoine

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.