"Arrêtez" : le coup de gueule de la belle-mère de Delphine Jubillar contre les internautes qui accusent son fils

"Arrêtez" : le coup de gueule de la belle-mère de Delphine Jubillar contre les internautes qui accusent son fils

FAIT DIVERS – La belle-mère de Delphine Jubillar a posté un message sur Facebook mercredi pour demander aux internautes de cesser d'accuser son fils... avant de les inviter à les aider à retrouver sa belle-fille.

Depuis la disparition de Delphine Jubillar il y a plus de deux mois maintenant, les groupes de soutien, de recherches et autres se sont multipliés sur le réseau social Facebook, comme c'est le cas pour chaque affaire du genre. Chaque jour, des dizaines de messages y affluent pour tenter d'élucider l'affaire, trouver des indices, émettre des hypothèses ou… pointer du doigt un coupable (idéal). 

Mercredi, dans l'un de ces groupes baptisé "Fort soutien à la famille de Delphine Jubillar", qui ne compte pas moins de 15.000 abonnés, un message s'est démarqué des autres. Et pour cause, son autrice n'est autre que Nadine Jubillar, mère de Cédric, époux de Delphine. En quelques lignes, celle-ci s'en prend à ce tribunal en ligne où les juges sont des citoyens et le coupable son fils. "Je ne publie pas souvent mais là j'en ai trop sur le cœur!!! Je suis triste de voir à quel point les gens peuvent parler sans savoir réellement les choses juste en se basant sur des ouï-dire ou des publications journalistiques !!!!! Quel couple lors d'un hypothétique divorce ne s'est jamais disputé !!!!!!, écrit Nadine Jubillar. Vous imaginez le nombre affaires criminelles qu'il y aurait en France !!!!". 

La maman fait en effet référence à la médiatisation récente d'un événement qui serait survenu le 15 décembre 2020, au soir, quelques heures avant la disparition de Delphine. Une source proche de l'affaire aurait révélé à la presse que le couple se serait disputé ce jour-là… 

"Aidez-nous" à la retrouver

Nadine Juillar demande ensuite aux milliers des personnes qui liront son message d'arrêter tout cela. "S'il vous plait, arrêtez de vous prendre la tête pour des conneries, nous n'avons pas besoin de ça !!!!! C'est déjà assez difficile comme ça. Aidez-nous à retrouver ma belle-fille, prenez votre voiture et baladez-vous dans les environs de Cagnac, Albi, Carmaux, cela nous sera plus utile que vos bavardages inutiles et non constructifs" poursuit-elle.  Et d'ajouter : "Ce groupe est un groupe de soutien pas une gendarmerie, ni un bureau de juge et encore moins un tribunal !!!!"

Lire aussi

Infirmière de profession, mère de deux enfants de 6 ans et 18 mois, Delphine Jubillar, 33 ans, a disparu dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020 de son domicile de Cagnac-les-Mines. Ni les appels à témoins, ni les battues citoyennes, ni les recherches n'ont permis de la retrouver. Son compte Facebook a été activé à deux reprises depuis sa disparition, la première fois le 13 janvier, la seconde, le 9 février, où le voyant vert de Messenger s'est allumé. Tout le monde ignore à ce stade s'il s'agit d'un bug, d'une action des enquêteurs, de la manipulation d'une tierce personne ou d'un signal de la jeune femme. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Jean Castex veut "mettre le paquet sur la vaccination" en mars et avril

Patrick J. Adams, le mari de Meghan dans "Suits", dénonce l'attitude "obscène" de Buckingham

Affaire des "écoutes" : après Nicolas Sarkozy, le Parquet national financier fait appel de la décision

Comportement, climat, géographie... pourquoi les chiffres du Covid font-ils le yoyo d'une région à une autre ?

Vaccination des soignants : comment expliquer les disparités entre professions ?

Lire et commenter