Disparition de Delphine Jubillar : six mois après, une marche blanche à Albi pour ne pas oublier

Marche blanche en l'honneur de Delphine Jubillar dans les rues d'Albi, le 12 juin 2021

DISPARITION - Une marche blanche en honneur de Delphine Jubillar, disparue depuis le 16 décembre 2020, a eu lieu ce samedi à Albi (Tarn).

Collègues, amis, famille.... Quatre-vingt personnes ont défilé dans les rues d'Albi, ce samedi 12 juin, lors d'une marche blanche en l'honneur de Delphine Jubillar, infirmière de 33 ans, portée disparue depuis le 16 décembre 2020. "Pour nous toutes, collègues de Delphine, cette marche est une façon de lui dire qu'elle nous manque terriblement, que l'on pense à elle chaque jour, que l'on garde espoir qu'elle nous revienne", a déclaré à l'AFP Michelle Andrieu, l'une des infirmières qui travaillait avec elle. 

Toute l'info sur

La disparition de Delphine Jubillar

"Nous dédions cette marche à Louis et Eliya [les enfants de Delphine, ndlr] pour leur dire qu'on n'oublie pas leur maman. On pense très fort à eux”, a ajouté l'infirmière qui, avec ses collègues, a organisé cette manifestation à laquelle participaient Cédric Jubillar, le mari, avec son fils âgé de 6 ans ainsi que le frère et la sœur de la jeune disparue.

Une quarantaine de collègues de Delphine Jubillar, vêtus de blanc, affichaient sur leur torse une photo de l'infirmière souriante en blouse blanche. On pouvait également voir dans le cortège des pancartes demandant "où est la vérité ? ". "On a toujours un peu l'espoir d'une bonne nouvelle tant qu’on ne sait pas la vérité", a affirmé la sœur de Delphine.

Lire aussi

Le 30 avril, Cédric Jubillar, a été entendu en "qualité de partie civile" par les magistrats instructeurs en charge de l'enquête ouverte pour "enlèvement, détention ou séquestration". Le couple était en instance de divorce et c'est le mari qui avait signalé aux gendarmes la disparition dans la nuit du mardi 15 au mercredi 16 décembre. Début janvier, Cédric Jubillar s'est constitué partie civile. Les gendarmes, qui privilégient toujours la piste criminelle, ont perquisitionné à plusieurs reprises la maison du couple, sondé lacs et rivières, mené des battues dans les champs et les bois autour du village de Cagnac-les-Mines.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : le nombre de patients hospitalisés a plus que triplé en une semaine

Extension du pass sanitaire : les points que le Conseil constitutionnel pourrait censurer

Covid-19 : traités "comme des animaux", le cauchemar de Français bloqués dans un hôtel insalubre en Sicile

"On attend juste que le soleil se couche" : en Grèce, "la pire canicule" depuis 30 ans

Covid-19 : que signifie concrètement le plan blanc, activé en Corse, Paca et Occitanie ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.