Disparition de Delphine Jubillar : son mari Cédric reste en détention

La chambre de l'instruction de la cour d'appel de Toulouse a rejeté la demande de remise en liberté de Cédric Jubillar.

JUSTICE - La chambre de l'instruction de la cour d'appel de Toulouse a rejeté la demande de remise en liberté de Cédric Jubillar. L'artisan plaquiste âgé de 34 ans a été mis en examen le 18 juin dernier pour le meurtre de son épouse, introuvable depuis la nuit du 15 au 16 décembre.

Quarante-huit heures après l'audience, la chambre de l'Instruction de la cour d'appel de Toulouse a rendu sa décision concernant l'appel de l'ordonnance de placement en détention provisoire de Cédric Jubillar. Une demande de libération qui a été rejetée. Le mari de Delphine Jubillar reste donc emprisonné. 

La cour a considéré qu'il existait bien des "indices graves et concordants" que Cédric Jubillar avait participé au meurtre. Elle n'a pas retenu la piste d'un rôdeur avec séquestration, ni celle du suicide ou encore du départ volontaire de la jeune infirmière.  Elle a également expliqué qu'il y avait un risque de "trouble à l'ordre public", de "subornation de témoins", et d'interférence dans l'enquête. 

Toute l'info sur

La disparition de Delphine Jubillar

"Cédric Jubillar n'a à craindre aucune question"

Mardi, les avocats de Cédric Jubillar avaient défendu devant la cour d’appel de Toulouse la remise en liberté de leur client, dénonçant un dossier "sans preuve aucune". Ce jeudi, après avoir appris la décision de la cour d'appel, ils ont indiqué leurs intentions pour la suite des événements. "Nous allons demander au magistrat instructeur de chercher les pistes qui n'ont pas été fouillées et nous allons lui demander de procéder à l'interrogatoire de Cédric Jubillar qui n'a à craindre aucune des questions qui pourront lui être posées. Nous allons étudier cet arrêt, rencontrer notre client et formuler de nouvelles demandes de remises en liberté", a commenté Me Alexandre Martin, l'un des conseils de l'artisan.

Me Emmanuelle Franck autre avocate de Cédric Jubillar s'est étonnée de certaines évidences, selon la cour, dans ce dossier. "La première évidence qui est posée est que Delphine Jubillar n'aurait pu disparaître autrement que par la culpabilité de Cédric Jubillar. La deuxième est que cette culpabilité qui n'est pas énoncée de manière stricte mais qui ne laisse pas tellement d'autre place à autre chose ce qui ne me semble pas être conforme à ce que nous avons dans le dossier actuellement et aux éléments qui sont extrêmement faibles tels que nous les avons présentés lors de l'audience", a-t-elle ajouté.

Disparue depuis près de 7 mois

Cédric Jubillar a été mis en examen et écroué vendredi 18 juin après 48 heures de garde à vue pour "homicide volontaire par conjoint", six mois après la disparition de son épouse, Delphine, 33 ans, infirmière et mère de leurs deux enfants. Il conteste toute implication.

Dans la nuit du 15 au 16 décembre à Cagnac-les-Mines, près d'Albi, Cédric Jubillar avait signalé aux gendarmes la disparition de la mère de ses deux enfants de 2 et 6 ans. Le couple était en instance de divorce. Selon la version du mari, Delphine Jubillar est sortie de la maison le 15 décembre vers 23h pour promener leurs deux chiens, en plein couvre-feu, vêtue d'une doudoune blanche et avec son téléphone portable. Les chiens seraient revenus à la maison sans elle, selon le mari. 

Réveillé vers 4h par les pleurs de leur fille, Cédric Jubillar se serait alors rendu compte de l'absence de son épouse et aurait téléphoné à des amies de cette dernière, habitant le village, pensant qu'elle pouvait se trouver chez l'une d'elles. Il a ensuite appelé les gendarmes.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Alec Baldwin tire et tue un membre de l'équipe sur un tournage : des photos de l'acteur juste après l'accident mortel publiées

Meurtre de Gabby Petito : les restes humains retrouvés en Floride correspondent au petit ami Brian Laundrie

EXCLUSIF - Affaire Maëlys : des invités du mariage où Nordahl Lelandais a enlevé la fillette témoignent

EN DIRECT - Covid-19 : le sous-variant du Delta potentiellement plus contagieux, selon les autorités britanniques

"Indemnité inflation" : à qui va-t-elle s'adresser, quel montant et quand sera-t-elle versée ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.