"Discret et taiseux" ou "brutal, grossier et agressif" : le profil ambigu de Cédric Jubillar

Cédric Jubillar, audition cruciale aujourd'hui

PORTRAIT - Il dément toute implication dans la disparition de son épouse. Qui est Cédric Jubillar, mis en examen pour le meurtre présumé de sa femme et entendu ce vendredi par les magistrats en charge de l'affaire ?

Dès après la disparition de Delphine Jubillar, dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020, les regards s'étaient tournés vers lui. Parce que l'affaire Alexia Daval venait d'être jugée trois semaines auparavant, et que celle-ci lui ressemblait étrangement. Une disparition d'épouse inexpliquée, un mari qui se pose en victime et une enquête qui patine. 

On apprenait que le couple Jubillar était sur le point de se séparer à l'initiative de Delphine, et leur maison dépenaillée intriguait. Cédric, lui, semblait défier les caméras du regard. Pour autant, rien n'a permis, après dix mois d'enquête, de l'accuser formellement, et Delphine Jubillar reste introuvable.

Toute l'info sur

La disparition de Delphine Jubillar

Avant son incarcération en juin, la silhouette de ce petit homme mince d'1,65 m se profilait lors des marches blanches. On le voit souvent affublé d'une casquette ou d'une capuche pour dissimuler sa calvitie naissante. Des proches du couple faisaient état d'une personnalité "narcissique". Cédric Jubillar, lui, fuyait les caméras. S'il parlait de temps en temps à la presse, il réservait ses épanchements aux réseaux sociaux. 

De Cédric Jubillar on sait peu de choses, sinon qu'il a connu dans l'enfance des passages en foyer et qu'on le tient pour colérique. 

Lire aussi

"Dis à Delphine qu'elle rentre à la maison"

C'est lui qui avait alerté la gendarmerie pour signaler la disparition de sa femme. Selon lui, ce sont les pleurs de sa fille de 18 mois qui l'avaient réveillé vers 4 heures du matin. Il avait ensuite appelé une amie proche de Delphine en lui enjoignant : "Dis à Delphine qu'elle rentre à la maison". Les gendarmes seront là dès 5h30. Elle serait partie d'elle-même en pleine nuit pour promener leurs chiens, vêtue d'une doudoune blanche et avec son portable, un scenario dont il ne s'écartera jamais par la suite. 

Quand la maison du couple avait été placée sous scellés, Cédric Jubillar et ses deux enfants, de 6 ans et 18 mois, avaient été hébergés chez ses parents à Carmaux. Le couple s'était installé dans la rue Yves-Montand de Cagnac-les-Mines il y a moins de six ans, peu après la naissance de leur fils aîné. L'état extérieur du bâtiment fait tâche dans ce quartier propret : les murs sont restés nus, un bric-à-brac de matériaux et de jouets d'enfants est disséminé aux abords. Quelque chose s'est interrompu dans les projets du couple, qui a laissé les lieux en chantier ouvert. 

C'est Delphine Jubillar qui pourvoyait à l'essentiel des besoins du ménage, grâce à son salaire d'infirmière dans une clinique d'Albi. Cédric, artisan peintre-plaquiste à son propre compte, travaillait peu et le confinement n'a rien arrangé. Il a une réputation de fumeur assidu de résine de cannabis et son voisinage le décrit comme velléitaire. Le couple s'est connu très jeune, en 2005 : Delphine n'a que 17 ans, lui à peine 18. 

Je suis le mec le plus connu du Tarn- Cédric Jubillar

Selon son avocat, maître Jean-Baptiste Alary, Jubillar serait "un garçon par nature discret, un taiseux".  Sur LCI, le 18 juin dernier, il concédait que son client, "lors d'une dispute, peut avoir le verbe haut." Pour autant, "il n'a jamais été violent avec son épouse, personne ne l'a jamais contesté. Il y avait des disputes qui étaient assez sérieuses, comme dans tout couple. Mais le quotidien n'était pas empreint de violence verbale ou physique".

En vidéo

Les précisions de l'avocat de Cédric Jubillar sur le profil de son client

Le procureur de la République de Toulouse Dominique Alzéari a décrit, au contraire, un homme "brutal, grossier et agressif." Ce sont ses proches ou ses connaissances qui rapportent des bribes de ses déclarations récentes. Auprès de certains qui se risquent à aborder le sujet, il se serait vanté : "Je suis le mec le plus connu du Tarn". À un autre qui l'interrogeait frontalement, il répond en fanfaronnant : "bah oui, c'est moi... Évidemment que c'est moi !". Il est devenu l'objet d'une attention générale qu'il semble plutôt bien assumer. Le réseau d'amis du couple, c'étaient plutôt ceux de Delphine. Sans être tout à fait un solitaire, Cédric Jubillar n'a guère de relations, mais il est décrit comme "prenant toute la place" au sein du couple. Une exubérance dans la sphère privée en contradiction avec le portrait qu'en fait son avocat.

Les réseaux sociaux se sont enflammés dès le départ pour cette affaire de disparition, des groupes et des forums se sont même constitués. Cédric Jubillar observait sans intervenir. Il aurait caressé un temps l'idée d'en appeler au président de la République pour "faire avancer l'enquête", allant même jusqu'à rédiger une lettre- qu'il n'a cependant jamais envoyée. Après sa première audition, au printemps, comme partie civile, il s'était fendu sur Facebook d'un : "Effectivement j'ai bien été auditionné. Donc maintenant les curieux... vous savez quoi... allez faire votre vie fictive ailleurs et laissez-moi tranquille... Merci...".

"Il parlait de son épouse au passé", faisait remarquer le procureur de Toulouse. "Il avait organisé une véritable surveillance de Delphine Jubillar. Il était parfaitement au courant qu'elle avait un amant", explique encore Dominique Alzéari. Autant d'éléments, parmi de nombreux autres, qui ont entrainé sa mise en examen pour "homicide volontaire par conjoint". 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : que sait-on des symptômes du variant Omicron ?

EN DIRECT - Variant Omicron : Rabat suspend pour 2 semaines tous les vols commerciaux vers le Maroc

"Dites à vos copains non vaccinés qu’ils commencent à nous saouler" : la charge de Patrick Bruel en plein concert

EN DIRECT - Crise des migrants : les ministres européens réunis ce dimanche sans leur homologue britannique

Affaire Hulot : Matthieu Orphelin, porte-parole de Yannick Jadot, "mis en retrait" de la campagne d'EELV

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.