Des véhicules incendiés à Rillieux-la-Pape, quatre mineurs en garde à vue

Des véhicules incendiés à Rillieux-la-Pape, quatre mineurs en garde à vue

TENSION - Vingt-quatre heures après les violences urbaines dans le quartier de la Duchère à Lyon, la commune voisine de Rillieux-la-Pape s'est embrasée vendredi 5 mars. Le quartier des Alagniers a été le théâtre de heurts.

Une soirée d'émeutes dans la banlieue de Lyon. Selon nos informations, douze véhicules et deux buts ont été incendiés vendredi 5 mars à Rillieux-la-Pape, une commune de la métropole lyonnaise, au lendemain de violences urbaines survenues dans le quartier sensible de La Duchère dans le 9e arrondissement de la "capitale des Gaules". Aucun blessé n'est à déplorer. Quatre personnes, toutes mineures, ont été interpellées et placées en garde à vue, précise à LCI une source judiciaire.

"La situation est sous contrôle, mais je suis très en colère (...) Certains se servent de ce qui s'est passé hier à la Duchère pour laisser libre cours à leur violence", a déploré auprès de l'AFP Alexandre Vincendet, le maire LR de Rillieux-la-Pape. Selon ce dernier, les faits ont débuté vers 19h15 dans le quartier des Alagniers lorsqu'une "trentaine" d'individus ont avancé "en groupes très compacts, très mobiles, en incendiant les voitures sur leur passage et en caillassant les bus".

Lire aussi

Dans la continuité des événements survenus 24 heures auparavant à La Duchère, suite à l'accident mercredi dans ce même quartier d'un jeune de 13 ans en scooter, les forces de l'ordre ont été dépêchées. Pompiers et policiers notamment ceux de Compagnies Départementales d'Intervention (CDI) sont arrivés sur les lieux, où les premières arrestations ont eu lieu "grâce notamment à la vidéosurveillance", a ajouté le maire de Rillieux-la-Pape. Le quartier a repris une allure calme vers 21h30.

En vidéo

Enquête sur les violences urbaines survenues à Rillieux-la-Pape

En octobre dernier, à Rillieux-la-Pape, des individus cagoulés avaient tenté d'incendier une église et jeté cailloux et boules de pétanque sur les pompiers. Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin s'était rendu le lendemain sur place pour condamner les faits. "Nous avons été choqués des événements qui se sont passés ce week-end (...) S'en prendre à un lieu de culte est un choc contre la République", avait-il déclaré. Il avait annoncé, le 27 janvier, la mise en place de deux nouveaux quartiers de "reconquête républicaine" (QRR), dont la commune du Rhône, avec l'arrivée prochaine de renforts policiers.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : Angela Merkel a reçu une première dose d'AstraZeneca

VIDÉO - La directrice de la pharmacovigilance danoise s'évanouit en pleine conférence de presse

Déconfinement : les pistes du gouvernement

Avec 100.000 morts du Covid, où la France se situe-t-elle dans le monde ?

100.000 morts du Covid en France : quel est le profil des victimes ?

Lire et commenter