Emmanuel Macron giflé : l’auteur fait appel de ses condamnations complémentaires

Emmanuel Macron giflé : l’auteur fait appel de ses condamnations complémentaires

JUSTICE – Damien T. a été condamné en première instance à quatre mois de prison ferme, assortis de peines complémentaires. C’est sur ces dernières que porte le recours déposé devant la cour d’appel de Grenoble.

Le 8 juin dernier, Damien T. giflait Emmanuel Macron en marge d’un déplacement du président de la République à Tain-L’Hermitage, dans la Drôme. Un acte, filmé et largement relayé sur les réseaux sociaux, qui conduisait deux jours plus tard à sa présentation en comparution immédiate et à une condamnation par le tribunal correctionnel de Valence à 18 mois de prison, dont 14 avec sursis, assortie d’un mandat de dépôt.

Toute l'info sur

Emmanuel Macron giflé lors d'un déplacement dans la Drôme

Écroué depuis son procès, le jeune homme de 28 ans accepte la détention mais fait appel de ses autres peines, a-t-on appris lundi de la cour d’appel de Grenoble, confirmant une information de France Bleu Drôme Ardèche. Le tribunal avait effectivement prononcé une interdiction d’exercer dans la fonction publique définitive, de détenir une arme pendant cinq ans et la privation de ses droits civiques, civils et familiaux pour trois ans. 

Lire aussi

Le parquet, qui avait requis 18 mois de prison ferme, a formé en réaction un appel incident. La date du nouveau jugement n’est pas encore connue. A l’audience du 10 juin, l’homme, sans emploi et vivant du RSA, s’était défini comme "patriote". Il avait évoqué un geste "impulsif" à l’approche d’Emmanuel Macron, nourri par un "sentiment d’injustice".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Squid Game" : faut-il vraiment craindre un phénomène d'imitation dans les cours de récré ?

Covid-19 : que contient le projet de loi sur la prolongation du pass sanitaire, débattu à l'Assemblée mardi ?

SONDAGE EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : Le Pen, Zemmour et Bertrand dans un mouchoir de poche

VIDÉO - Covid-19 : le relâchement des gestes barrière fait des ravages au Royaume-Uni

Quitté par son épouse Wanda, l'attaquant argentin Mauro Icardi ne s’entraîne plus avec le PSG

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.