EN DIRECT - Attentat de Rambouillet : Stéphanie Monfermé décorée de la Légion d'honneur à titre posthume

EN DIRECT - Attentat de Rambouillet : Stéphanie Monfermé décorée de la Légion d'honneur à titre posthume

ATTENTAT - Le Premier ministre Jean Castex, qui avait loué cette "héroïne du quotidien" aussitôt après l'attaque, a présidé ce vendredi matin une cérémonie d'hommage national, à quelques mètres du commissariat où Stéphanie Monfermé a été assassinée. Voici les dernières informations.

Live

"UNE VIE SIMPLE ET DROITE"

LÉGION D'HONNEUR

DES HOMMAGES DANS TOUTE LA FRANCE AUSSI


Ce vendredi matin, en plus de la cérémonie d'hommage nationale présidée par Jean Castex en hommage à la policière Stéphanie Monfermé assassinée le 23 avril, d'autres hommages ont été organisés dans les commissariats et préfecture de France. 

HOMMAGE DANS L'HÉRAULT

PRÉFECTURE DU LOT 

POLICE DU LOIRET

"UNE VIE SIMPLE ET DROITE"

POLICE DE SEINE-ET-MARNE

POLICE DU DOUBS

POLICE DU PAS-DE-CALAIS

PRÉFET DE SAÔNE-ET-LOIRE 

PRÉFET DE MEURTHE-ET-MOSELLE

PRÉFET DU PUY-DE-DÔME

HOMMAGE DANS LE VAR

HOMMAGE DANS LE BAS-RHIN

HOMMAGE À LA PRÉFECTURE DE POLICE DE PARIS

SA CHANSON PRÉFÉRÉE


La cérémonie d'hommage national à Stéphanie Monfermé a fini avec le morceau de Bonnie Tyler 'It's a heartache", son préféré. 

LÉGION D'HONNEUR

HONNEURS AU DRAPEAU RENDUS


À la fin de la cérémonie, les honneurs au drapeau ont été rendus, avec La Marseillaise.

"IT'S A HEARTACHE"


La cérémonie s'est poursuivie avec le titre des années 80 de Bonnie Tyler :" It's a heartache". Stéphanie Monfermé était fan de la chanteuse, et c'était l'un de ses morceaux préférés. 

Quelques paroles, de ce magnifique morceau.

"It's a heartache

Nothing but a heartache

Love him 'till your arms break

Then he lets you down

It ain't right with love to share

When you find he doesn't care for you

It ain't wise to need someone

As much as I depended on you

It's a heartache

Nothing but a heartache

Hits you when it's too late

Hits you when you're down".

ARAGON 


"Nous sommes rassemblés pour nous incliner devant la mémoire d'une femme assassinée", rappelle Jean Castex. Puis le Premier ministre cite Aragon: "Ce matin nos sanglots forment un même glas".

UNIS FACE À L'HORREUR


"Penser à Stéphanie, penser à toutes celles et tous ceux trop nombreux qui ont succombé sous le coup de la barbarie c'est nous unir", assure le Premier ministre. Il ajoute : l'évocation des nombreux attentats déjoués ne saurait atténuer l'immense effroid dans lequel nous a plongés l'ignoble crime de Rambouillet". 

"UN COUPLE UNI"


Le Premier ministre indique que Stéphanie Monfermé et son mari Alain était uni par l'amour mais aussi par le travail. L'agent aidait en effet son époux après son service, en le rejoignant dans la boulangerie de Thoiry que ce dernier venait de reprendre. "C'est à cette vie simple et droite que je suis venu aussi rendre hommage", déclare le Prmier ministre. 

"UN RÔLE ESSENTIEL"


Jean Castex rappelle que Stéphanie Monfermé "assurait un rôle essentiel dan son service". "Le travail que faisait Stéphanie Monfermé, 25.000 agents administratifs le font tous les jours au sein de la police nationale". Jean Castex rend hommage à ces derniers qui vivent dans la douleur l'assassinat de leur collègue.

ÉMOTION FORTE 

JEAN CASTEX PREND LA PAROLE


Le Premier ministre vient de prendre la parole. Il rappelle que la fonctionnaire rapportait souvent des gâteaux le matin au commissariat, gâteaux confectionnés par elle ou son mari boulanger. Il rappelle aussi "le caractère heureux et serviable de Stéphanie Monfermé". 


"Le 23 Avril, elle venait de reprendre son service quand un homme a surgi de nulle part pour l'assassiner avec une haine et une détermination" insiste-t-il.


Jean Castex se refuse à "prononcer le nom de l'assassin" de la policière. 

COLLÈGUES ÉMUES


Deux collègues du commissariat de Rambouillet viennent de rendre hommage à la fonctionnaire de police assassinée le 23 avril. Stéphanie Monfermé avait 49 ans.

MINUTE DE SILENCE 

PORTRAIT DE LA VICTIME


Le portrait de Stéphanie Monfermé a été apporté par deux policiers, suivi des deux coussins pour les décorations qui lui seront remises. La fonctionnaire était mère de deux jeunes petites filles, âgées de 13 et 18 ans. 

DÉBUT DE LA CÉRÉMONIE


La cérémonie d'hommage national à Stéphanie Monfermé vient de débuter, avec La Marseillaise. 

MINUTE DE SILENCE


Une minute de silence est actuellement observée. La cérémonie officielle va démarrer dans quelques minutes.

BEAUCOUP D'ÉMOTION


De nombreux policiers sont présents sur place pour assister, eux aussi, à la cérémonie d'hommage à leur collègue décédée. Selon notre correspondant sur place, l'émotion parmi les forces de l'ordre est très forte. 

Le drapeau de la police national sur lequel est écrit  la devise "Pro patria vigilant" ou "Pour la patrie, ils veillent" a été mis en place sur le site.

ARRIVÉE DU PREMIER MINISTRE


Le premier Ministre Jean Castex arrive sur place en compagnie de la maire de Rambouillet. Six ministres accompagnent Jean Castex. Deux récompenses seront décernées à la policière décédée dont la Légion d'honneur, qui sera remise sur un coussin car Stéphanie Monfermé a été inhumée jeudi.

CE QUI EST PRÉVU


À partir de 10h30, l'honneur aux drapeaux sera rendu avant une revue des troupes par Jean Castex puis une citation à l'ordre de la Nation. C'est un titre de reconnaissance créé en 1917, pour les faits d'armes de personnels de l'État ou lors de leur mort en service. À 11h15, le Premier ministre prononcera un discours d'hommage avant de remettre la légion d’honneur à titre posthume, qui sera suivie d'une minute de silence. Enfin, à 11h30, la Marseillaise retentira pour clôturer la cérémonie.

ARRIVÉE DES PREMIERS OFFICIELS 


Le Premier ministre Jean Castex présidera la cérémonie en hommage à Stéphanie Monfermé. Les premières personnalités politiques sont arrivées. Parmi elles, Gabriel Attal, Éric Dupond-Moretti, Marine Le Pen.  Six ministres au total seront présents. 

HOMMAGE NATIONAL


Suivez en direct sur LCI l'hommage national à Stéphanie Monfermé, tuée à Rambouillet vendredi dernier, sur LCI à partir de 10h.

DÉROULÉ


Le Premier ministre Jean Castex, qui avait loué cette "héroïne du quotidien" aussitôt après l'attaque, préside vendredi matin une cérémonie d'hommage national, à quelques mètres du commissariat où elle a été assassinée.

Rambouillet : ce qui est prévu pour l'hommage national à Stéphanie Monfermé ce vendredi

ENQUÊTE 


Les deux dernières gardes à vue, concernant les cousins de l'assaillant, ont été levées hier soir sans poursuite à ce stade, a-t-on appris de source judiciaire. Après la remise en liberté du père de l'auteur de l'attaque la veille ainsi que d'un couple qui avait domicilié administrativement l'auteur de l'attaque, il n'y a donc plus de gardes à vue en cours dans cette procédure.  

GARDE À VUE


Le père de l'assaillant a été remis en liberté mardi sans faire l'objet de poursuites à ce stade après quatre jours en garde à vue, a-t-on appris de source judiciaire. Deux cousins de l'assaillant, interpellés pour leur part samedi et dimanche, étaient toujours entendus par les enquêteurs antiterroristes mardi en fin d'après-midi.

HOMMAGE NATIONAL


Ce vendredi, une cérémonie d'hommage national sera organisée, au lendemain des obsèques privées de Stéphanie M. auxquelles assistera Emmanuel Macron, nous indique l'Elysée. Jean Castex présidera lui la cérémonie d'hommage national qui doit avoir lieu à Rambouillet (Yvelines).

HOMMAGE


Trois jours après l'attaque terroriste ayant visé le commissariat de Rambouillet dans les Yvelines, un hommage a été rendu à Stéphanie M., la policière assassinée devant l'hôtel de ville de la commune.

"Une flamme s’est éteinte dans le cœur de tous" : Rambouillet rend hommage à la policière assassinée

GARDES À VUE


Selon nos informations, trois personnes sont toujours en garde à vue. 

LE PROFIL D'UN "LOUP SOLITAIRE"


Deux jours après l'attaque terroriste au commissariat de Rambouillet, e profil de Jamel Gorchene, l'assaillant qui a tué à coup de couteau une fonctionnaire de police, se précise. 

HOMMAGE LUNDI POUR STÉPHANIE M.


La ville de Rambouillet rendra hommage à Stéphanie M., la fonctionnaire de police de 49 ans, tuée lors de l'attaque terroriste du commissariat local, lundi à 17h30 devant l'Hôtel de ville. La maire Véronique Matillon a indiqué que la cérémonie sera "sobre". Il s'agira d'un "moment de recueillement" pour "montrer notre soutien à sa famille, à ses collègues et aux policiers."

XAVIER BERTRAND SUR LCI

XAVIER BERTRAND SUR LCI


"Nous devons reprendre en main notre politique migratoire et, pour moi, ce n'est pas le cas depuis de nombreuses années. Quelqu'un qui est illégalement sur le territoire français ne doit pas y rester", estime Xavier Bertrand, président ex-LR de la région Hauts-de-France, invité dimanche sur LCI dans l'émission "En toute franchise". 


"Je prends aussi un engagement, si je suis élu. Toute personne qui rentrera illégalement sur le territoire ne sera pas régularisée, quelles que soient les circonstances", précise-t-il. "Je ne suis pas de ceux qui vous disent l'immigration zéro. Je laisse ça aux délires xénophobes, notamment de Mme Le Pen. Ce que je sais, c'est que cette reprise en main s'impose. Une personne qui est en France sans titre ne doit pas rester en France."

XAVIER BERTRAND SUR LCI


"Pour faire face à cette barbarie qui monte, vous ne pouvez pas rechercher autre chose que de vouloir protéger les Français. Pour moi, le chef de l'Etat, c'est le chef des forces armées. Ça doit devenir également dans son esprit, ce sera le cas dans mon esprit, le chef des forces de sécurité", explique Xavier Bertrand, président ex-LR de la région Hauts-de-France, invité dimanche sur LCI dans l'émission "En toute franchise". 


"C'est-à-dire d'avoir conscience que la sécurité des Français est la priorité, les protéger c'est la priorité. Nous ne devons pas faire preuve de naïveté et, encore une fois, l'autorité n'est pas une option", poursuit-il. "Est-ce que vous avez le sentiment qu'aujourd'hui en 2021 nous sommes mieux protéger qu'en 2017 ? Comme les Français, pour moi, la réponse est non."

XAVIER BERTRAND SUR LCI


"Pourquoi on s'en prend à un uniforme ou quelqu'un qui travaille dans un commissariat ? C'est parce que ça symbolise la France et ce que nous sommes", juge Xavier Bertrand, président ex-LR de la région Hauts-de-France, invité dimanche sur LCI dans l'émission "En toute franchise". 


"Il faut bien comprendre que ce que nous sommes en train de vivre aujourd'hui, ce n'est pas seulement une montée de la violence. C'est aussi une forme de barbarie", ajoute-t-il. "Quand on poignarde l'agente d'un commissariat, quand on décapite un enseignant, quand on essaie de brûler vif des policiers, c'est de la barbarie. Nous avons besoin aujourd'hui d'une réponse, qui soit à la hauteur de ce que nous vivons."

XAVIER BERTRAND SUR LCI


"Celui qui vous dira que le risque zéro en matière de terrorisme, celui-là est un menteur et un irresponsable", indique Xavier Bertrand, président ex-LR de la région Hauts-de-France, invité dimanche sur LCI dans l'émission "En toute franchise". "Ce que je sais, c'est que nous devons combattre avec beaucoup plus de forces et de manière vraiment implacable, le terrorisme et le terrorisme islamique."

UN AVIS TRANCHÉ


La présidente Libres! de la région Île-de-France Valérie Pécresse a estimé, dimanche, qu'il fallait "cesser de nier le lien entre terrorisme et immigration". Un lien démontré, selon elle, par l'attaque mortelle au couteau d'une fonctionnaire de police au commissariat de Rambouillet vendredi.

Attaque de Rambouillet : "Il y a un lien entre terrorisme et immigration", juge Valérie Pécresse

CE QU'IL FAUT RETENIR


Jean-François Ricard est revenu ce dimanche sur les avancées de l'enquête ouverte après l'attentat au couteau du commissariat de Rambouillet. 


- RADICALISATION "PEU CONTESTABLE". Selon le procureur du parquet national anti-terroriste, la radicalisation de l'auteur des faits "parait peu contestable". Toutefois, "certains troubles de la personnalité ont aussi été observés" chez l'agresseur, dont une potentielle "dépression". L'intéressé avait d'ailleurs sollicité une "consultation psychiatrique, laquelle avait donné lieu à un nouveau rendez-vous".


-LES MINUTES AVANT L'ATTAQUE.  L'agresseur a été vu pour la première fois, vendredi à 12h48, se dirigeant vers une salle de prière provisoire


-Il est arrivé, à pied, à proximité du commissariat de police à 14h19, muni d'un sac et de son téléphone portable. Il a ensuite multiplié les allers-retours devant le bâtiment avant de passer à l'acte.


-Au moment de l'agression, il a couru vers la victime en criant "Allah akhbar", lui assénant deux coups de couteau "à l'abdomen" puis "à la gorge". 


-Selon le téléphone retrouvé sur les lieux du crime, l'agresseur a consulté des vidéos "glorifiant le martyre et le jihad immédiatement avant son acte". Un coran a également été retrouvé dans ses effets personnels.


-L'assaillant était, comme pressenti, "inconnu des services de renseignement". Son "casier judiciaire ne fait état d'aucune condamnation". 


- UNE CINQUIÈME PERSONNE EN GARDE A VUE.  Dans le cadre de l'enquête, une cinquième personne a été placée en garde-à-vue ce dimanche. Il s'agit d'un "autre cousin" du meurtrier. 

Infos précédentes

Une fonctionnaire de police a été attaquée au couteau  vendredi en début d'après-midi à Rambouillet. Les faits se sont produits vers 14h20 dans le commissariat de cette commune des Yvelines. La victime est décédée des suites de ses blessures. Son agresseur présumé a été interpellé, blessé par des tirs de réplique d'un policier, l'homme de 36 ans est décédé peu après les faits.

Selon une source proche de l'enquête à LCI on a retrouvé sur l'auteur des faits des papiers, il serait de nationalité tunisienne et arrivé sur le territoire en 2009 en situation irrégulière. Il aurait été régularisé depuis et serait inconnu des services de renseignement.

Le Premier ministre Jean Castex et le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin se sont rendus sur place. La victime n’était pas policière mais adjointe administrative, elle n’était donc pas armée.

Toute l'info sur

Attaque terroriste au commissariat de Rambouillet

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Alerte aux orages et aux vents forts : 18 départements en vigilance, risque de "phénomène violent"

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

REVIVEZ - Jim Bauer, Marghe, Mentissa Aziza et Cyprien qualifiés pour la finale de "The Voice"

Chute (incontrôlée) d’une fusée chinoise ce week-end : où va-t-elle retomber sur Terre ?

Jérusalem : plus de 230 blessés dans des heurts entre Palestiniens et police israélienne en deux jours

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.