EN DIRECT - Procès du 13-Novembre : un accusé testé positif au Covid-19, pas de reprise avant le 25 janvier

EN DIRECT - Procès du 13-Novembre : un accusé testé positif au Covid-19, pas de reprise avant le 25 janvier

JUSTICE - Selon des sources proches, un des accusés a été testé positif au Covid-19. L'audience ne reprendra pas avant le 25 janvier, au mieux. Suivez le procès en direct.

Live

PAS DE REPRISE AVANT LE 25 JANVIER


Après que l'accusé Ali El Haddad Asufi a été testé positif au Covid, le procès ne pourra pas reprendre avant le 25 janvier. 

Ce dernier se sentait mal vendredi dernier à l'audience. Il a fait un autotest le vendredi soir qui était positif. Le test PCR réalisé ce week-end est, lui aussi, positif.

PAS DE REPRISE AVANT LE 25 JANVIER


Après que l'accusé Ali El Haddad Asufi a été testé positif au Covid, le procès ne pourra pas reprendre avant le 25 janvier. 

Ce dernier se sentait mal vendredi dernier à l'audience. Il a fait un autotest le vendredi soir qui était positif. Le test PCR réalisé ce week-end est, lui aussi, positif.

Infos précédentes

Semaine 17, jour 65 du procès des attentats du 13-Novembre qui doit reprendre normalement ce mardi. Lundi, un rapport de contre-expertise médicale réclamé par le président Jean-Louis Périès a conclu que Salah Abdeslam, testé positif au Covid le 27 décembre, était "apte" à assister aux audiences de la cour d'assises spéciale. Le terroriste "est actuellement guéri" du Covid-19 et "depuis le 3 janvier 2022, en application des recommandations en vigueur les plus récentes, il est apte sur le plan médical et sanitaire à assister aux audiences de la cour d’assises", détaille le rapport.

Toute l'info sur

Le procès hors norme des attentats du 13-Novembre

Au terme de près de quatre mois d'audience, le procès doit entrer dans une nouvelle phase, celle de l'interrogatoire sur le fond du dossier des 14 accusés présents (six autres, dont cinq présumés morts, sont jugés en leur absence).

Lire aussi

Ce mardi, le premier à être interrogé par la cour d'assises spéciale est Mohamed Abrini, ami d'enfance de Salah Abdeslam et surnommé "l'homme au chapeau".

Salah Abdeslam lui ne devrait pas être interrogé avant le 20 janvier. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Pass vaccinal : la fleur faite aux non-vaccinés

EN DIRECT - Levée des restrictions : jauges, masque, télétravail, discothèques, école... les annonces de Jean Castex

Covid-19 : 525.527 cas positifs en 24 heures, nouveau record de contaminations en France

Covid-19 : la nouvelle hausse des contaminations en France provoquée par le BA.2, un sous-variant d'Omicron ?

EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : découvrez les résultats de notre sondage quotidien du 20 janvier

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.