Enlèvement de la petite Mia : le complotiste Rémy Daillet et sa famille expulsés de Malaisie

Enlèvement de la petite Mia : le complotiste Rémy Daillet et sa famille expulsés de Malaisie

IMMIGRATION - Figure d'un mouvement complotiste et soupçonné d'avoir contribué à l'enlèvement de la petite Mia, mi-avril, le Français Rémy Daillet a été expulsé de Malaisie, rapporte l'AFP.

Rémy Daillet et sa famille remis aux autorités françaises. Soupçonné d'avoir contribué à l'enlèvement de la petite Mia, soustraite à sa grand-mère mi-avril dans les Vosges, a été expulsé de Malaisie dimanche matin avec sa femme - enceinte - et trois enfants, rapporte l'AFP, citant plusieurs sources concordantes. 

Résident du pays depuis six ans, cet ancien cadre du MoDem en Haute-Garonne, exclu du parti centriste en 2010, était sous le coup d'un mandat d'arrêt international. 

Toute l'info sur

La petite Mia, 8 ans, retrouvée en Suisse

En situation irrégulière depuis plusieurs années en Malaisie, lui et sa famille ont été arrêtés sous ce motif fin mai par les forces de l'ordre locales. Ils ont été ensuite transférés dans le centre de Belantik géré par les autorités de l'immigration, au Nord-Ouest de la Malaisie. 

Rémy Daillet est attendu en France lundi matin

Faisant l'objet d'une décision d'expulsion, l'homme de 54 ans avait fait appel et avait entamé une grève de la faim pour protester contre ses conditions de détention "inhumaines et dégradantes extrêmement difficiles", selon les dire 

de son avocat Me Jean-Christophe Basson-Larbi, dans un communiqué. S'inquiétant de conditions de détention très difficiles, une pétition avait d'ailleurs été lancée par des amis du couple, pour que la compagne de Rémy Daillet, Léonie Bardet et ses trois enfants de 17, 9 et 2 ans, soient libérés. 

Finalement, c'est bien toute la famille qui a été déporté dimanche matin par les services de l'immigration malaisiens pour être remise aux autorités françaises à l'aéroport de Kuala Lumpur, capitale de la Malaisie, selon une source qui a précisé qu'ils apparaissaient tous en "bonne santé". Ils sont attendus en France lundi matin. 

Soupçonné d'avoir contribué à l'enlèvement de la petite Mia

Alors que Rémy Daillet n'a pas été arrêté dans le cadre de l'affaire de l'enlèvement de la petite Mia mais parce que son visa a expiré, il aurait, selon le procureur de Nancy chargé de l'enquête, joué un rôle important dans l'organisation de l'enlèvement de la petite Mia. Il est également soupçonné d'être impliqué dans une autre affaire de soustraction d'enfants dans le Doubs.

Dans une vidéo mise en ligne après l'enlèvement de la fillette, Rémy Daillet avait tenté de se défendre. Sans évoquer nommément Mia, il réfutait le terme d'enlèvement. Dans d'autres vidéos plus anciennes il défendait l'idée d'un coup d’État populaire et se disait opposé aux impôts, aux vaccins, aux masques ou à la 5G.

Dans le cadre de l'affaire Mia, six hommes et la mère de la fillette, proches de la mouvance anti-système et complotistes, ont été mis en examen et placés en détention provisoire. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 25.000 nouveaux cas en 24h, 22 décès enregistrés

Catalogne, Pays-Bas, Royaume-Uni... Comment expliquer la baisse de l'épidémie chez nos voisins ?

Variant Delta : avec deux doses, les vaccins Pfizer et AstraZeneca presque aussi efficaces que contre l’Alpha

Variant Delta : où se contamine-t-on le plus ?

"Nous sommes passés de Socrate à Francis Lalanne" : le discours cinglant d'un sénateur contre les anti-vaccins

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.