Enlèvement de Mia : une opération préparée "de façon minutieuse et précise"

Elèvement de Mia : la piste survivaliste

ENQUÊTE - Trois jours après l'enlèvement de Mia, 8 ans, le procureur de la République d'Épinal a donné quelques détails ce vendredi sur le profil des ravisseurs présumés, interpellés la veille et placés en garde à vue.

Toujours aucune trace de Mia ce vendredi matin malgré l’arrestation de quatre hommes soupçonnés d'être impliqués dans l'enlèvement de la fillette de 8 ans mardi dans les Vosges. Lola Montemaggi, la mère de Mia, "les aurait sollicité via internet pour récupérer sa fille dont elle s’estimait injustement séparée dans le but de partir à l’étranger", a indiqué ce vendredi le procureur de la République d'Épinal, Nicolas Heitz, lors d'une conférence de presse. 

Mardi soir, la procédure Alerte-enlèvement avait été déclenchée permettant une diffusion massive et nationale pendant trois heures de la photo et des éléments permettant d'identifier Mia, sa mère et les ravisseurs. Le dispositif a permis "une avancée rapide et décisive de l'enquête" s'est félicité le procureur, soulignant que deux témoins qui avaient aperçu les véhicules des ravisseurs ont joué un rôle clé pour remonter la piste jusqu'à eux. 

Toute l'info sur

La petite Mia, 8 ans, retrouvée en Suisse

La ruse comme moyen d'agir

Âgés de 23 à 60 ans et sans antécédents judiciaires, les quatre hommes doivent être présentés dans la journée à un juge. Lors des perquisitions, les enquêteurs ont mis la main sur "le script d’un discours à tenir devant la grand-mère de Mia pour se faire passer pour un éducateur". Et le magistrat de souligner : "L’opération avait été préparée conjointement et de façon minutieuse et précise."

La fillette de 8 ans a été enlevée mardi alors qu'elle était hébergée chez sa grand-mère maternelle, désignée depuis janvier "tiers de confiance" par la justice, dans le village des Poulières, à une trentaine de kilomètres d'Épinal. Deux des ravisseurs - un troisième étant resté au volant du véhicule qui a emmené l'enfant - se sont fait passer pour des représentants de la protection de l'enfance, avec des papiers ministériel à en-tête, afin de mettre en confiance la grand-mère de l'enfant.

Lire aussi

Chez un autre suspect, "des éléments susceptibles d'entrer dans la composition d'explosifs étaient découverts", a-t-il ajouté, en précisant que ce volet de l'enquête était désormais entre les mains du parquet national anti-terroriste (Pnat). Une enquête préliminaire confiée au Pnat était déjà en cours concernant ces individus dont, selon une source proche du dossier, le profil "s'apparente à la mouvance survivaliste".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Chute (incontrôlée) d’une fusée chinoise ce week-end : où va-t-elle retomber sur Terre ?

REVIVEZ - Jim Bauer, Marghe, Mentissa Aziza et Cyprien qualifiés pour la finale de "The Voice"

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

Chute d'une fusée chinoise : qu'est-ce que le point Nemo, où s'échouent d'ordinaire les débris spatiaux ?

Jérusalem : plus de 230 blessés dans des heurts entre Palestiniens et police israélienne en deux jours

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.