Enlèvement de Mia : l'extradition de la mère peut être rapide, s'il n'y a pas d'opposition de sa part

Enlèvement de Mia : l'extradition de la mère peut être rapide, s'il n'y a pas d'opposition de sa part

JUSTICE - Selon le procureur du canton de Fribourg chargé du dossier de l'enlèvement de la jeune Mia, l'extradition de sa mère et du ressortissant français arrêtés en Suisse ce dimanche devrait être rapide, s'il n'y a pas d'opposition de leur part.

Ils pourraient être de retour en France d'ici quelques jours. Selon Jean-Luc Mooser, procureur du canton de Fribourg chargé du dossier de l'enlèvement de la jeune Mia, les autorités françaises ont demandé l'extradition de la mère de la fillette et du ressortissant français arrêtés en Suisse ce dimanche. Et Lola Montemaggi, 28 ans -commanditaire de l'enlèvement de sa fille de 8 ans- ainsi que le ressortissant français "vont être détenus dans l’attente de cette extradition".

"Actuellement, il y a la mère qui est en garde à vue, plus le ressortissant français domicilié à Fribourg", a expliqué par téléphone à l'AFP Jean-Luc Mooser, procureur du canton de Fribourg, chargé du dossier. S'ils ne s'y opposent pas, "ça peut durer quelques jours, une semaine, quinze jours", a indiqué le procureur, ajoutant que s'il devait y avoir opposition, cela impliquerait des procédures judiciaires "qui sont beaucoup plus longues".

Toute l'info sur

La petite Mia, 8 ans, retrouvée en Suisse

Le point final d'une "course poursuite" de plusieurs jours

Mia, 8 ans, enlevée mardi dans les Vosges au domicile de sa grand-mère maternelle, a été retrouvée dimanche "en bonne santé" et en compagnie de sa mère dans un squat à Sainte-Croix, dans le canton de Vaud. Elles avaient passé la frontière franco-suisse via la région du Jura. "Cela a été un peu une course poursuite durant quelques jours", a expliqué le procureur. Selon les "premières informations", elles ont "été conduites en voiture par un ressortissant français domicilié à Fribourg, (ont) passé une nuit dans un bed and breakfast de la région, ensuite en taxi de cet endroit près de Estavayer-le-Lac jusqu’à Neuchâtel" où elles ont passé trois jours avant de repartir pour Sainte-Croix, a-t-il ajouté.

Une première tentative d'interpellation à Neuchâtel avait échoué. "Quand la police est intervenue, elles étaient déjà parties parce qu’une personne de Neuchâtel avait conduit Mia et sa maman dans ce squat à Sainte-Croix", a expliqué le procureur.

L'interpellation dans le squat s'est passée sans résistance, a ajouté le procureur. "On avait quelques craintes du fait que c’était dans un squat occupé par de nombreuses personnes. La police a été prudente, a attendu un moment et quand la fille et la mère sont sorties, là elles ont été interpellées." 

Lire aussi

Une membre de l'association "A la base" présente dans le squat, a expliqué au quotidien 24 heures, que "la maman et la petite étaient ici depuis samedi. Et on les a encore vues ce matin pour le café. On ne savait pas qui elles étaient, ni où elles ont passé la nuit". Selon cette femme, Mia et sa mère avaient un comportement normal et un autre membre du collectif, lui aussi anonyme, a expliqué que Mia avait passé la journée à faire des dessins et du bricolage, et cassé des noix avec sa maman. 

La protection judiciaire de la jeunesse a été mandatée pour ramener l'enfant en France. Selon le procureur, elle sera confiée à sa grand-mère, qui avait déjà obtenu sa garde. 

Découvrez le podcast Chroniques Criminelles, et plongez au cœur des affaires les plus étonnantes de l’histoire judiciaire

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée !

Disparitions inquiétantes, crimes passionnels,  ou machinations diaboliques… Découvrez les secrets des faits-divers les plus marquants. Tueurs en série, amants démoniaques, tous pensaient avoir commis le crime parfait. Mais tous, sont aujourd’hui derrière les barreaux. Qui sont ces meurtriers ? Et comment les policiers sont-ils parvenus à les confondre ? La découverte de la vérité ne tient parfois qu’à un fil… Grâce aux témoignages de tous les protagonistes, des enquêteurs aux familles des victimes, Jacques Pradel vous fait revivre ces enquêtes incroyables, riches en rebondissements et en émotions…

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Je n'avais jamais subi une telle violence" : le maire de Nice Christian Estrosi annonce qu'il quitte Les Républicains

Covid-19 : voisin de l'Inde, le Népal pourrait faire face à une situation encore plus incontrôlable

VIDÉO - Féminicide à Mérignac : "Ça s'est joué à une seconde", témoigne un voisin qui a essayé de s'interposer

EN DIRECT - Covid-19 : l’Australie pourrait maintenir ses frontières fermées jusqu’à fin 2022

Vaccination : le calendrier accélère, les dates clés pour s'y retrouver

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.