Enlèvement de Mia : les cinq suspects mis en examen

Enlèvement de Mia : les cinq suspects mis en examen

ENQUÊTE - Ce dimanche, les cinq suspects dans la disparition de Mia ont été mis en examen pour "enlèvement en bande organisée d’une mineure de 15 ans" et "association de malfaiteurs".

Alors que la petite Mia et sa maman ont été retrouvées dimanche matin dans un squat en Suisse, les cinq suspects, arrêtés ces derniers jours, ont été mis en examen dans la soirée pour "enlèvement en bande organisée d’une mineure de 15 ans" et "association de malfaiteurs". Parmi les ravisseurs présumés, âgés de 23 à 60 ans et appréhendés en fin de semaine à Paris et dans sa banlieue ainsi qu'en Meurthe-et-Moselle et dans le Doubs, un seul, surnommé "Jeannot" n'a pas été écroué mais placé sous contrôle judiciaire. Il a reconnu avoir conduit ses complices dans les Vosges mais n'a pas participé à l'enlèvement proprement dit, a indiqué  le procureur de la République de Nancy François Pérain.

Un sixième homme, considéré par les enquêteurs comme l'un des ravisseurs de Mia n'a, lui, pas encore été identifié et reste activement recherché, selon le magistrat.

Toute l'info sur

La petite Mia, 8 ans, retrouvée en Suisse

Mia retrouvée saine et sauve

Mia, 8 ans, et Lola Montemaggi, 28 ans, ont été interceptées par les enquêteurs à 10H45 ce dimanche dans un squat, une usine désaffectée de la commune de Sainte-Croix, située dans le canton de Vaud, a annoncé le procureur de la République de Nancy, François Pérain.  Mia avait été enlevée sans violence mardi dernier par trois hommes alors qu'elle était hébergée chez sa grand-mère maternelle aux Poulières, un village vosgien situé à une trentaine de kilomètres d'Épinal.

Selon le procureur, les protagonistes du rapt l'avaient "extrêmement bien préparé", à la manière d'une "opération militaire", allant jusqu'à lui donner un nom de code : "Opération Lima". L'un d'eux, surnommé "Bouga" sur les réseaux sociaux et en lien avec Lola Montemaggi par ce biais, avait mobilisé l'équipe pour "aider" la jeune femme qui ne pouvait plus voir sa fille seule depuis une décision de justice en janvier.

Lire aussi

Mia bientôt rendue à sa grand-mère

À présent, "une délégation composée d'un assistant social et d'une psychologue est en route" pour prendre en charge Mia qui sera de nouveau remise à sa grand-mère. Mais pour préserver Mia et sa famille de la "pression médiatique", son retour devrait intervenir ailleurs qu'aux Poulières, ont confié les enquêteurs. La grand-mère a ainsi quitté son domicile dimanche vers 16H30 pour une destination inconnue, escortée par la gendarmerie, selon des journalistes.

La mère de Mia, Lola Montemaggi, 28 ans, ainsi qu'un ressortissant français, surnommé Roméo, interpellé pour l'avoir véhiculée avec Mia en Suisse, sont actuellement en garde à vue, selon le procureur du canton de Fribourg, Jean-Luc Mooser. Ils font l'objet d'une demande d'extradition des autorités françaises et vont être "détenus dans l'attente de cette extradition", a-t-il ajouté. Son extradition, ainsi que celle du ressortissant français, peut aller vite s'ils ne s'y opposent pas.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Un morceau de fusée chinoise continue sa chute vers la Terre, sans que l'on sache sa destination

Météo estivale pour quasiment tout le monde ce week-end, des pointes à 32°C attendues !

EN DIRECT - Covid-19 : le nombre de patients en réanimation poursuit sa baisse

Nick Kamen, l'ex-protégé de Madonna, est mort à 59 ans

Avignon : qui était le policier abattu ?

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.