Après cinq jours d'intenses recherches, Mia retrouvée saine et sauve

Après cinq jours de recherches, Mia retrouvée saine et sauve

RAPT - La jeune fille de 8 ans avait été enlevée à sa grand-mère dans une commune à proximité de Saint-Dié-des-Vosges (Vosges). Elle a été retrouvée avec sa mère dans un squat de la commune de Sainte-Croix, en Suisse, près de la frontière française.

Ses proches vont pouvoir souffler, six jours après l'ouverture de l'enquête. La jeune Mia a été retrouvée avec sa mère Lola Montemaggi âgée de 28 ans, à Sainte-Croix, en Suisse, a annoncé dimanche le parquet. Un enlèvement "conçu comme une opération militaire", a déclaré le procureur de la République de Nancy François Pérain, ce dimanche après-midi, lors d'une conférence de presse. Un rapt conduit "de manière déterminée", a-t-il ajouté. 

L'enlèvement de la petite fille mardi par un groupe de trois personnes proches des idées survivalistes avait suscité une très forte inquiétude, déclenchant une alerte enlèvement le soir même sur tout le territoire français. Avant que les autorités ne retrouvent ce dimanche l'enfant et sa mère, les investigations avaient déjà beaucoup progressé. 

Toute l'info sur

La petite Mia, 8 ans, retrouvée en Suisse

Cinq suspects ont été interpellés à Paris, en région parisienne, en Meurthe-et-Moselle et à Amancey (Doubs). Quatre d'entre eux sont soupçonnés d'avoir directement "participé à l'expédition dans les Vosges", selon le procureur de la République de Nancy, François Pérain. Le cinquième complice présumé aurait contribué à la préparation du rapt où ils se sont fait passer pour des représentants de la protection de l'enfance, réalisant une visite inopinée chez la grand-mère de Mia désignée "tiers de confiance" par la justice, en janvier dernier. Ils ont affirmé avoir agi à la demande de la mère de l'enfant qui voulait récupérer sa fille. "Les suspects ne sont pas connus de la justice, ils se sont rencontrés via les réseaux sociaux", a ajouté ce dimanche le procureur de la République de Nancy, François Pérain. Les ravisseurs "ont passé une première nuit en camping sauvage dans les Vosges", a-t-il détaillé. "Un des gardés à vue a indiqué aux enquêteurs qu'ils avaient remis Mia de l'autre côté de la frontière franco-suisse", a-t-il précisé.

La mère placée en garde à vue

La jeune femme de 28 ans n'avait plus le droit de voir seule sa fille Mia. Lola Montemaggi "voulait vivre en marge de la société" selon le parquet, elle aurait évoqué des idées suicidaires devant sa fille. Le procureur a précisé qu'elle est actuellement en garde à vue en Suisse. "Un mandat européen sera délivré à l'encontre de la mère de Mia en vue de sa mise en examen", a précisé le procureur de la République de Nancy, assurant que Mia, "en bonne santé" : "Elle est entendue par les services de police suisses, elle sera ensuite rendue à sa grand-mère", a-t-il annoncé.

Lire aussi

Les autorités judiciaires ont commencé à recouper le parcours de la jeune maman qui a "passé une première nuit dans un hôtel dans le canton de Fribourg" avant de passer une autre nuit, toujours en Suisse, chez une jeune femme à Neuchâtel, celle-ci aurait déposé la fugitive et Mia dans le squat où elles ont été retrouvées à Sainte-Croix. De nouvelles interpellations sont à prévoir chez ceux qui ont aidé Lola Montemaggi. Les cinq personnes déjà interpellées en France, soupçonnées d'avoir aidé à l'enlèvement de l'enfant, doivent être présentées ce matin à un juge d'instruction, à Nancy, en vue de leur mise en examen. Le procureur de la République tiendra une nouvelle conférence de presse à 15 heures.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Israël/Palestine : le conseil de sécurité de l'ONU toujours désuni

EN DIRECT - Gaza : l'immeuble abritant des médias, une cible "parfaitement légitime" selon Netanyahu

Les bénéfices réalisés sur Vinted sont-ils déclarés aux impôts ?

Marghe, gagnante de "The Voice 2021" : "Florent Pagny m’a dit que j’avais un ange gardien"

Comment fonctionne le "Dôme de fer" d'Israël ?

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.