Eric Zemmour jugé en septembre pour ses propos sur les mineurs isolés

Eric Zemmour jugé en septembre pour ses propos sur les mineurs isolés

PROCÈS - Le polémiste sera jugé devant le tribunal correctionnel de Paris le 8 septembre pour avoir déclaré à la télévision que les migrants mineurs étaient des "voleurs", des "assassins" et des "violeurs".

Les propos qu’a tenu Eric Zemmour à propos des personnes migrantes auront des conséquences judiciaires. Ce dernier est en effet cité à comparaitre le 8 septembre prochain devant le tribunal correctionnel de Paris des chefs de "provocation à la discrimination" et "injures raciales", selon une information de L’Obs confirmée par l’AFP. 

"Nous avons gagné 10 fois"

Le 29 septembre dernier, le polémiste d’extrême droite se trouvait sur le plateau de Cnews, chaîne sur laquelle il officie quotidiennement. Alors que l’émission "Face à l’info" portait sur l’attentat perpétré devant les anciens locaux de Charlie Hebdo et notamment le cas des mineurs isolés, Eric Zemmour avait alors déclaré vis-à-vis de ces derniers : "Ils n’ont rien à faire ici, ils sont voleurs, ils sont assassins, ils sont violeurs, c’est tout ce qu’ils sont, il faut les renvoyer et il ne faut même pas qu’ils viennent".

Une enquête avait été ouverte dans la foulée de la diffusion de ses propos, le parquet ayant souhaité vérifier s’ils étaient passibles de poursuites pénales ou non. "Je m’étonne que ce soit encore le parquet qui décide de poursuivre mon client, et non les associations", a réagi l’avocat d’Eric Zemmour, Me Olivier Pardo, auprès de l’AFP. Ce dernier s’est dit serein face à cette prochaine convocation judiciaire, expliquant que "M. Zemmour a été poursuivi 12 fois et nous avons gagné 10 fois".

Lire aussi

Déjà condamné en effet par la justice pour ses propos sur l’islam et sur l’immigration, le polémiste est un potentiel candidat à l’élection présidentielle. C’est en tout cas ce qu’aimeraient croire ses soutiens qui ont même fondé une association très politique, "Les Amis d’Eric Zemour", qui a été validée par la Commission nationale des comptes de campagne.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Exposition d'une photo d'Emmanuel Macron en maillot de bain : le couple présidentiel porte plainte

Pourquoi SOS Médecins entame une grève de 24 heures dès lundi matin

Covid-19 : les tests deviendront payants le 15 octobre seulement pour les non-vaccinés, annonce Jean Castex

Elections en Allemagne : les sociaux-démocrates en tête, incertitudes sur la succession d'Angela Merkel

Pneus hiver ou chaînes obligatoires : voici la carte des départements concernés

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.