Assaut du Capitole : le policier américain ayant tué une manifestante blanchi par une enquête interne

Le capitole américain envahi par les supporters de Donald Trump le 6 janvier 2021

JUSTICE - Le policier américain qui a abattu une manifestante lors de la prise d'assaut du Congrès à Washington a agi de manière conforme aux règles de son travail, selon une enquête interne.

Il a agi de manière conforme. C'est la conclusion d'une enquête interne de la police du Capitole après qu'un policier américain ait abattu une manifestante. Les faits se sont déroulés lors de la prise d'assaut du siège du Congrès à Washington par des milliers de partisans de Donald Trump, le 6 janvier. L'agent avait ouvert le feu sur Ashli Babbitt, une ancienne militaire âgée de 35 ans, alors qu'elle tentait de forcer une porte, aidée par des dizaines d'autres manifestants.

Toute l'info sur

Le Capitole envahi par des partisans de Donald Trump

"Après avoir interrogé plusieurs témoins et passé en revue les éléments disponibles, dont des appels radio et vidéo", le bureau de la responsabilité professionnelle de la police du Capitole", a déterminé que le comportement de l'agent avait été légal et conforme à la politique du département, selon laquelle un agent peut faire usage de force létale quand il pense raisonnablement que cette action vise à protéger la vie humaine, dont la vie de l'agent lui-même.

Le comportement de l'agent avait été légal et conforme à la politique du département- Bureau de la responsabilité professionnelle de la police du Capitole

Le policier ne sera pas sanctionné en interne

La police juge également que les actions de l'agent, qui ne fera pas l'objet de mesures disciplinaires internes et n'a pas été identifié pour sa propre sécurité, ont "potentiellement sauvé des membres et du personnel (du Congrès) de blessures graves et d'une mort possible" face à "une large foule d'émeutiers".

Lire aussi

Cet agent de la police et sa famille ont tout de même fait l'objet de menaces "crédibles et précises", selon un communiqué du bureau de la responsabilité professionnelle de la police du Capitole.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : "103%" de vaccinés à Paris, la preuve d'un "trucage" des chiffres ?

VIDÉO - Covid-19 : le relâchement des gestes barrière fait des ravages au Royaume-Uni

Refoulés à cause d'un faux pass sanitaire, ils tirent sur une discothèque et blessent un client

Biélorussie : l’ambassadeur de France forcé de quitter le pays

VIDÉO - Royaume-Uni : la désillusion des pro-Brexit face aux pénuries et au manque de main d’œuvre

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.