9 ans de prison ferme pour le fondateur du groupuscule d’ultradroite OAS

Tribunal judiciaire de Paris, porte de Clichy

JUSTICE - Logan Nisin, 25 ans, a été condamné à 9 ans d’emprisonnement pour avoir projeté des attentats visant des mosquées et des responsables politiques, comme Jean-Luc Mélenchon, avec son parti d’ultradroite OAS.

Dans le cadre du premier procès depuis 2017 pour des faits de terrorisme d’ultradroite en France, le fondateur du groupuscule OAS a été condamné à 9 ans de prison ferme. Maintenu en détention, Logan Nisin, âgé de 25 ans, a été jugé pour avoir voulu orchestrer en 2017 des actions violences contre des mosquées, des kebabs et des responsables politiques, comme Christophe Castaner, à l’époque porte-parole du gouvernement, ou Jean-Luc Mélenchon qui a voulu se constituer partie civile au procès.

Ancien militant de l’Action Française, le jeune homme a fondé ce projet baptisé OAS pour Organisation des Armées Sociales et dont le but était de "recréer", de son propre aveu, l’Organisation de l’armée secrète, ce groupe paramilitaire d’extrême-droite responsable d’attentats meurtriers contre l’indépendance de l’Algérie dans les années 1960. 

Lire aussi

Selon l'accusation, ce groupuscule, fondé en novembre 2016 et démantelé en octobre 2017, entendait "préparer les combattants physiquement, psychologiquement et matériellement dans la perspective d'une guerre raciale imminente". À ses côtés, cinq autres prévenus qui comparaissaient libres ont été condamnés à 8 ans de prison, avec mandat de dépôt pour le numéro deux Thomas Annequin, pour "association de malfaiteurs terroriste". 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Que risquera-t-on en roulant sans pneus hiver après lundi ? Le 20H vous répond

EN DIRECT - Procès du 13-Novembre : "On aurait voulu faire plus", assure un policier aux parties civiles

"C’est ridicule" : la colère monte face aux routes bloquées de la frontière franco-espagnole

VIDÉO – Un an de pluie en quelques heures : les images des dégâts des inondations monstres en Sicile

Plus de 5000 cas de Covid-19 par jour : peut-on déjà parler de "cinquième vague" de l'épidémie ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.